Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

26 Comments

Angoulême 2011: commentaires et pronostic

18 novembre 2010 |

Que faut-il penser des sélections (officielle, patrimoine et jeunesse) du 38e Festival d’Angoulême ? Y a-t-il des tendances qui se dégagent ? Des favoris dans les starting-blocks ? Quelques tentatives de réponses ci-dessous…

Qui vote pour quoi ?

Rappelons déjà quelques faits. La sélection a été composée par sept personnes. Deux piliers du Festival, Benoît Mouchart (directeur artistique) et Céline Bagot (responsable développement de projets); deux journalistes (Olivier Delcroix et Christian Marmonnier); un libraire (Stéphane Beaujean); un chef de produit BD à la FNAC (Yanis Berrouka); et la responsable du service de l’action culturelle de la BPI du Centre Pompidou (Emmanuèle Payen).

Ensuite, les jurys. C’est un jury d’enfants (8-12 ans) qui attribuera le Prix Jeunesse. Quant aux prix Patrimoine et les divers Fauves de la compétition officielle, ils seront décernés par un Grand Jury présidé par Baru, et composé de deux auteurs (Igort et Jean Solé), deux journalistes (Jean-Claude Loiseau et Jean-Laurent Truc), un libraire (Grégory Roux, FNAC) et un bibliothécaire (Philippe Dachouffe). Enfin, l’attribution du prix du Public FNAC-SNCF se déroule en deux fois: un vote du public sur une plate-forme web dédiée, du 20 novembre au 29 janvier, qui sélectionnera 10 albums; puis un jury composé de cinq lecteurs tirés au sort (inscription jusqu’au 15 janvier, on en reparle bientôt) et de quatre lecteurs recrutés sur place à Angoulême, élira son album préféré, sous la houlette d’un modérateur et d’un journaliste critique.

angouleme_selection_image1la sélection décortiquée

Comme l’an dernier, les trois sélections sont éclectiques. Et, peut-être encore plus que d’habitude, tous les albums choisis présentent un vrai intérêt et sont tout simplement parmi les meilleurs de 2010 (vous en verrez la plupart dans nos tops 10 de fin d’année). De nombreux éditeurs sont représentés, et certains plus que d’autres. Glénat (avec Vents d’Ouest et Drugstore) réalise une belle année, avec 7 albums en sélection officielle, plus 4 en jeunesse et 1 en patrimoine, encore loin derrière les éditeurs du groupe Médias Participations, qui totalisent 19 albums nominés toutes sélections confondues (respectivement : Dargaud 8, Dupuis 5, Le Lombard 2 et Kana 4). Ensuite viennent Delcourt (5, seulement en sélection officielle), Gallimard (5, dont 2 en jeunesse), Cornélius (4, dont 1 en patrimoine), Casterman/Fluide Glacial (3+1, seulement en sélection officielle), Soleil (3 dont 2 en jeunesse), L’Association (3), Sarbacane (3, dont 2 en jeunesse), Actes Sud BD et Actes Sud/L’An 2 (respectivement 1 et 2, donc 3 en tout). Derrière, en nombre de nominations, on trouve Futuropolis (qui ne viendra pas à Angoulême cette année), Atrabile et Çà et là, à 2 albums chacun. Enfin, toute une liste de mono-nominés.

Tant qu’on est dans les chiffres, notons que certains auteurs viendront à Angoulême défendre plusieurs de leurs albums. C’est le cas de Fabien Nury (L’Or et le sang, La Mort de Staline et Il était une fois en France), Nine Antico (Coney Island Baby et Girls don’t cry), Merwan Chabane (L’Or et le sang et Pour l’Empire), Fabien Vehlmann (Spirou et Les Derniers Jours d’un immortel) et Anouk Ricard (Patti et les fourmis et Anna et Froga).

angouleme_selection_image2 Côté international, on peut noter une bonne représentation d’albums de langue anglaise (9, dont 2 en patrimoine), et une correcte délégation asiatique (2 en sélection officielle, 2 en jeunesse et 3 en patrimoine).

Au final, on peut constater que, outre son éclectisme, la sélection officielle confirme sa tendance à l’élitisme. Les succès populaires se comptent sur les doigts d’une main amputée et quelques albums vont être compliqués à faire lire à tout le monde… Mais surtout, cette sélection atteint ses propres limites. En se présentant comme une photographie de l’année BD, dans sa diversité et dans son choix de qualité, elle tente de proposer un panorama de plus en plus compliqué à brosser. Car, si la très grande majorité des albums choisis méritent leur place, il en manque certains, qui auraient pu contribuer à mieux dépeindre une année de publication riche et variée. On pense notamment aux séries d’Ankama, Mutafukaz et Freak’s Squeele, aux beaux romans graphiques Essex County et Local, au Dernier des Mohicans de Cromwell, ou à l’ambitieuse Brigade chimérique. Mais les sélections comptent déjà 86 albums, ce qui est peu par rapport à l’ensemble de la production, et déjà beaucoup pour un seul festival (et pour les libraires qui auront du mal à tous les présenter…).

Ne maugréons donc pas trop face à ces sélections, elles compteraient 200 titres qu’on trouverait encore des oubliés. Et puis, pour obtenir un palmarès cohérent, il faut bien que les jurés puissent digérer toutes leurs lectures…

Des favoris se dégagent-ils ?

Difficile, difficile, tant les albums présentés sont bons, et tant les choix du jury peuvent se révéler surprenants (qui aurait parié sur Pascal Brutal, meilleur album l’an dernier?). Tentons tout de même de dégager des tendances.

Fauve d’or – meilleur album
Si Asterios Polyp trône sur le podium de la rédaction de BoDoï, on peut lui trouver des challengers sérieux, comme Quai d’Orsay (ce qui serait un Fauve d’or plus populaire), ou Gaza 1956 (plus politique) ou Les Derniers Jours d’un immortel (plus poétique).

angouleme_selection_image3 Prix spécial du jury
Eh bien, là, c’est le coup de coeur du jury, bien malin qui pourrait le prédire. J’y verrais bien une série récente et de qualité, comme L’Or et le sang ou Pour l’Empire. Ou alors les très beaux et inclassables Cinq mille kilomètres par seconde et Las Rosas. Pour rappel, l’an dernier, le Grand Jury de Blutch avait couronné une série décalée et underground, Dungeon Quest.

Prix de la série
Peu de séries de longue haleine ont été sélectionnées. Et les deux qui tiennent la corde sont Il était une fois en France et surtout Walking Dead: la présence de ses auteurs américains (Robert Kirkman et Charlie Adlard) à Angoulême peut jouer en sa faveur. L’an dernier, c’est Jérôme K. Jérôme Bloche qui avait gagné.

Prix Révélation
Plusieurs jeunes auteurs peuvent prétendre succéder à Camille Jourdy et sa Rosalie Blum. Mais Les Noceurs de Brecht Evens semble avoir une longeur d’avance sur Blaise ou La Parenthèse. À moins que Santa Riviera ne mette tout le monde d’accord.

Prix Regards sur le monde
Pour cette catégorie qu’avait inaugurée Rébétiko l’an dernier, le pavé de Joe Sacco Gaza 1956 – En marge de l’histoire semble incontournable. Sauf s’il est choisi dans une autre catégorie. Auquel cas la porte est ouverte pour Manabé Shima ou War Songs.

angouleme_selection_image4Prix de l’Audace
Si en 2010, le monumental Alpha de Jens Harder était incontestablement le plus audacieux de la sélection, cette année, le choix semble plus partagé. Chronographie est un livre ambitieux, mais son éloignement formel de la bande dessinée proprement dite peut le disqualifier. Un autre album de L’Association peut donc prétendre à relever le défi : L de Benoît Jacques. Ou alors le récit muet de Nicolas Presl, Le Fils de l’ours père.

Prix Intergénérations
Pas évident non plus à prédire. Pour succéder à Messire Guillaume – l’esprit perdu, on peut toutefois parier sur les séries à base historique comme Il était une fois en France ou L’Or et le sang, qui peuvent plaire à la fois aux ados et aux grands-parents.

Prix Patrimoine
Terry et les pirates semble avoir une longueur d’avance, mais Jerry Spring le talonne de près. L’an dernier, ce Fauve avait couronné Paracuellos de Carlos Gimenez.

Prix Jeunesse
La compétition est super acharnée dans cette catégorie et, comme je n’ai plus dix ans depuis longtemps, je serais bien en peine de me mouiller. Mais je vais le faire quand même : Seuls #5, Bestioles ou Les Chronokids. L’an dernier, les enfants avaient couronné Lou de Julien Neel.

Rendez-vous le 30 janvier !

Photo © FIBD 2010, Jorge Fidel Alvarez / 9art+

Commentaires

  1. ns

    > une correcte (mais sans plus) délégation asiatique (1 en sélection officielle, 2 en jeunesse et 3 en patrimoine).

    c’est 2 en en sélection officielle; PLUTO d’Urasawa et La Chenille de Maruo/Edogawa.

  2. ns

    > une correcte (mais sans plus) délégation asiatique (1 en sélection officielle, 2 en jeunesse et 3 en patrimoine).

    c’est 2 en en sélection officielle; PLUTO d’Urasawa et La Chenille de Maruo/Edogawa.

  3. Au temps pour moi. Voilà qui est corrigé.

  4. Au temps pour moi. Voilà qui est corrigé.

  5. Lilium

    Une sélection alléchante une fois de plus cette année. Je verrais bien le superbe Asterios Polyp remporter le fauve d’or tant cette BD m’a impressionné.
    Un autre album m’a émerveillé, c’est le Manabé Shima de Florent Chavouet , les couleurs et le dessin sont d’une beauté rare et un humour très tendre ce dégage de l’album.
    Bref, une bien bel compétition en perspective !!

  6. Lilium

    Une sélection alléchante une fois de plus cette année. Je verrais bien le superbe Asterios Polyp remporter le fauve d’or tant cette BD m’a impressionné.
    Un autre album m’a émerveillé, c’est le Manabé Shima de Florent Chavouet , les couleurs et le dessin sont d’une beauté rare et un humour très tendre ce dégage de l’album.
    Bref, une bien bel compétition en perspective !!

  7. LFB

    Cher Benjamin
    Si je puis me permettre, on dit bien :

    ô temps – suspends ton vol
    au temps – de botchan
    autant – pour moi

    Amitiés, et excellent papier de synthèse au demeurant !

  8. LFB

    Cher Benjamin
    Si je puis me permettre, on dit bien :

    ô temps – suspends ton vol
    au temps – de botchan
    autant – pour moi

    Amitiés, et excellent papier de synthèse au demeurant !

  9. Cher LFB, vous pouvez évidemment vous permettre de relever mes erreurs. Mais « au temps pour moi » s’écrit bien comme cela, parfois. Ce sujet est débattu par des spécialistes, je sais. Mais je m’en tiens à une graphie classique, même si je me rends compte que même Le Robert a évolué sur ce sujet.
    merci de vos encouragements et de votre lecture attentive !

  10. Cher LFB, vous pouvez évidemment vous permettre de relever mes erreurs. Mais « au temps pour moi » s’écrit bien comme cela, parfois. Ce sujet est débattu par des spécialistes, je sais. Mais je m’en tiens à une graphie classique, même si je me rends compte que même Le Robert a évolué sur ce sujet.
    merci de vos encouragements et de votre lecture attentive !

  11. Allez, une petite prise de position de l’Académie Française pour la peine… http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#au_temps 😉

  12. Allez, une petite prise de position de l’Académie Française pour la peine… http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#au_temps 😉

  13. LFB

    Eh bien alors ça, j’avoue que je découvre la double utilisation possible de la chose, ayant toujours été persuadé que c’était effectivement une erreur que d’écrire « au temps pour moi »… !

    Bon, il faudra que je tourne ma langue sept fois dans ma bouche la prochaine fois. Je crois que je persisterai à écrire « autant pour moi » mais merci finalement de me permettre de me coucher moins idiot ce soir ! Je dois me rendre à l’évidence : c’est peut-être à cause de ces approximations linguistico-littéraires que je ne suis pas nominé à Angoulême !

    Je réitère en tout cas mes sincères félicitations et encouragements, définitivement, vos critiques sont toujours très bien écrites et pertinentes, et c’est un journaliste qui vous le dit ! (et je salue au passage Laurence -que je ne connais pas mais je ne demande que ça- qui s’est mêlé à la conversation !)

    Amitiés

  14. LFB

    Eh bien alors ça, j’avoue que je découvre la double utilisation possible de la chose, ayant toujours été persuadé que c’était effectivement une erreur que d’écrire « au temps pour moi »… !

    Bon, il faudra que je tourne ma langue sept fois dans ma bouche la prochaine fois. Je crois que je persisterai à écrire « autant pour moi » mais merci finalement de me permettre de me coucher moins idiot ce soir ! Je dois me rendre à l’évidence : c’est peut-être à cause de ces approximations linguistico-littéraires que je ne suis pas nominé à Angoulême !

    Je réitère en tout cas mes sincères félicitations et encouragements, définitivement, vos critiques sont toujours très bien écrites et pertinentes, et c’est un journaliste qui vous le dit ! (et je salue au passage Laurence -que je ne connais pas mais je ne demande que ça- qui s’est mêlé à la conversation !)

    Amitiés

  15. C’est une des meilleures sélection depuis un moment je trouve. Je pense que pour le grand prix il n’y aura pas trop de lutte, Asterios Polyp est génétiquement programmé pour gagner. Je viens de terminer Body World, Shaw est un génie et pourrait le titiller (je pense qu’il aura au moins le prix de l’audace). Manuele Fior et Anthony Pastor mériteraient vraiment de repartir avec quelques chose.

  16. C’est une des meilleures sélection depuis un moment je trouve. Je pense que pour le grand prix il n’y aura pas trop de lutte, Asterios Polyp est génétiquement programmé pour gagner. Je viens de terminer Body World, Shaw est un génie et pourrait le titiller (je pense qu’il aura au moins le prix de l’audace). Manuele Fior et Anthony Pastor mériteraient vraiment de repartir avec quelques chose.

  17. Gérard

     » Asterios Polyp est génétiquement programmé pour gagner »
    Vous êtes aussi pour la détection des délinquants dès la crèche?

    (Asterios Polyp est vraiment un bouquin nul et chiant pour snobs qui se la pètent)

  18. Gérard

     » Asterios Polyp est génétiquement programmé pour gagner »
    Vous êtes aussi pour la détection des délinquants dès la crèche?

    (Asterios Polyp est vraiment un bouquin nul et chiant pour snobs qui se la pètent)

  19. Francis Pincemoi

    Bien évidemment, pas le moindre livre de Van Hamme, de Cauvin, de Bourgeon, Hermann, et des autres véritables Grands Maîtres du genre. A vue de nez, il doit bien y avoir une quarantaine de premiers albums. Les organisateurs savent-ils que la BD existe depuis bientôt 80 ans, si l’on prend en compte le premier Tintin comme point de départ? Qu’en est il des revues Tintin, Spirou, Vaillant et Pilote qui ont contribué à faire de la BD un Art? J’apprècie la présence d’une superbe Intégrale Jerry Spring dans cette sélection, ainsi que le magnifique Terry et les Pirates, et les deux livres de Monsieur Vehlman. Mais ces livres ne suffisent pas à faire de cette liste de livres récents et modernes une véritable vitrine de la BD de qualité qui se vend et comble de plaisir des lecteurs de tout âge. Il fallait le dire, je viens de le faire!

  20. Francis Pincemoi

    Bien évidemment, pas le moindre livre de Van Hamme, de Cauvin, de Bourgeon, Hermann, et des autres véritables Grands Maîtres du genre. A vue de nez, il doit bien y avoir une quarantaine de premiers albums. Les organisateurs savent-ils que la BD existe depuis bientôt 80 ans, si l’on prend en compte le premier Tintin comme point de départ? Qu’en est il des revues Tintin, Spirou, Vaillant et Pilote qui ont contribué à faire de la BD un Art? J’apprècie la présence d’une superbe Intégrale Jerry Spring dans cette sélection, ainsi que le magnifique Terry et les Pirates, et les deux livres de Monsieur Vehlman. Mais ces livres ne suffisent pas à faire de cette liste de livres récents et modernes une véritable vitrine de la BD de qualité qui se vend et comble de plaisir des lecteurs de tout âge. Il fallait le dire, je viens de le faire!

  21. Bobby

    Mais quel ringard réac ce mec, affligeant!

  22. Bobby

    Mais quel ringard réac ce mec, affligeant!

  23. Francis Pincemoi

    Je ne vois pas ce qu’il y a de ringard à apprécier des oeuvres qui ont charmé des centaines de milliers de lecteurs (voire des millions), cela sur plusieurs années. Moi ce que je trouve affligeant, c’est l’inculture des jeunes lecteurs qui découvrent la BD avec de jeunes auteurs avec un thême, un style à la mode d’aujourd’hui. Trop ponctuel et récent pour pouvoir être jugés! Inconnus hier, peut-être oubliés demain. Je suis persuadé que 75% des albums présentés s’est vendu à moins de dix mille exemplaires…. Ce n’est pas ça que le public achète et apprécie vraiment! Lisez Livres-hebdo (il y en a chez tous les bons libraires, ils le prétent volontiers à leurs bons clients) et vous verrez ce qui plait vraiment aux acheteurs de livres!!

  24. Francis Pincemoi

    Je ne vois pas ce qu’il y a de ringard à apprécier des oeuvres qui ont charmé des centaines de milliers de lecteurs (voire des millions), cela sur plusieurs années. Moi ce que je trouve affligeant, c’est l’inculture des jeunes lecteurs qui découvrent la BD avec de jeunes auteurs avec un thême, un style à la mode d’aujourd’hui. Trop ponctuel et récent pour pouvoir être jugés! Inconnus hier, peut-être oubliés demain. Je suis persuadé que 75% des albums présentés s’est vendu à moins de dix mille exemplaires…. Ce n’est pas ça que le public achète et apprécie vraiment! Lisez Livres-hebdo (il y en a chez tous les bons libraires, ils le prétent volontiers à leurs bons clients) et vous verrez ce qui plait vraiment aux acheteurs de livres!!

  25. Bobby

    Mais mon pauvre vieux, la quantité ne fait pas la qualité. Ce qui se vend le plus ce sont Les Blondes (de la m…), les blagues de Toto (de la m…), Largo Winch (de la m…), les faux Lucky Luke (de la m…), le dernier Astérix (de la m…), les séries de Cauvin (de la m…), les trucs de chez Bamboo (de la m…).

    Pour un Zep qui avait Titeuf fait oeuvre de qualité et vend beaucoup, le reste de ce qui se vend en supermarché par palettes entières c’est de la m… .

  26. Bobby

    Mais mon pauvre vieux, la quantité ne fait pas la qualité. Ce qui se vend le plus ce sont Les Blondes (de la m…), les blagues de Toto (de la m…), Largo Winch (de la m…), les faux Lucky Luke (de la m…), le dernier Astérix (de la m…), les séries de Cauvin (de la m…), les trucs de chez Bamboo (de la m…).

    Pour un Zep qui avait Titeuf fait oeuvre de qualité et vend beaucoup, le reste de ce qui se vend en supermarché par palettes entières c’est de la m… .

Publiez un commentaire