Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

BD à Bastia, un festival pas comme les autres

10 mars 2009 |

bastia_affiche.jpgDébut avril, les bulles rythment la vie bastiaise. La cité corse met chaque année la bande dessinée à l’honneur avec BD à Bastia. Soit un festival pas comme les autres – dont BoDoï est partenaire -, qui permet d’accéder gratuitement à des expositions, débats et rencontres avec les auteurs. Ce printemps, la 16e édition de cette manifestation propose pas moins de quatorze expositions originales.

L’œuvre d’Émile Bravo (Le Journal d’un ingénu , Une épatante aventure de Jules), qui signe l’affiche 2009 du festival, sera à l’honneur avec une grande expo monographique. Le public pourra aussi découvrir les planches d’Aya de Yopougon par Clément Oubrerie et Marguerite Abouet, celles de Zazie dans le métro par Clément Oubrerie ou les travaux d’Anouk Ricard (Anna et Froga).

La Chine (avec le peintre et illustrateur Chen Jiang Hong) et l’Allemagne (avec Atak, Anke Feuchtenberger, Arne Bellstorf, Sascha Hommer et Line Hoven) sont les pays invités de ce nouveau cru. Qui comptera aussi un éclairage sur les «Mémoires du siècle» – regroupant des créations de David B., Jacques Ferrandez, Hervé Tanquerelle, Philippe Squarzoni, Stéphane Levallois, Ruben Pellejero, Sasha, François Vataux, Laurence Garcia, Kris, Vincent Bailly, Benjamin Bachelier, Marion Festraëts et Calvo.bastia_hommer.jpg

Les petits riens du quotidien ne sont pas oubliés, puisqu’il font l’objet d’une exposition particulière, mettant en valeur les ouvrages d’Eléonore Zuber, Gally, Isabelle Pralong, Riad Sattouf, Boulet, Pénélope Bagieu et Lewis Trondheim. De quoi faire une orgie de cases du 2 au 5 avril 2009, avec vue sur la mer…

BoDoï vous racontera jour après jour cette manifestation le mois prochain. En attendant, Dominique Mattei, directrice du centre culturel Una Volta, qui organise chaque année depuis 1996 ces rencontres, détaille leur création et leur but.

Pourquoi organiser un événement autour de la bande dessinée ?
À la base, j’étais surtout intéressée par la littérature. Mais j’ai vu au milieu des années 90 que le public réservait un accueil encourageant à la BD, ce médium intergénérationnel qui permet de toucher une audience plus mélangée. Du coup, je me suis penchée sur la création contemporaine. J’ai découvert ce que publiaient L’Association ou Cornélius, j’ai vu que le neuvième art regorgeait de choses passionnantes.

bastia_oubrerie.jpgQuel est le principe de BD à Bastia ?
Nous invitons peu d’auteurs – par rapport aux festivals de BD traditionnels. Il y en aura 35 cette année, contre une trentaine l’année dernière, sélectionnés de façon subjective, au gré de nos lectures. Chacun est présent au travers d’expositions, de débats et de rencontres. Et le libraire installé sur le site ne vend que les albums des artistes participants. Cela permet de multiples portes d’accès à leur œuvre.

Pourquoi ce parti-pris, qui refuse les habituelles séances de dédicaces ?
Una Volta, qui organise BD à Bastia, est un centre culturel, chargé donc d’une mission de médiation. Il s’agit de créer pour le public une proximité avec les œuvres montrées, de lui permettre de s’approprier l’imaginaire de créateurs. Les dédicaces ne constituent pas un vrai temps de rencontre avec l’artiste. Je les vois plutôt comme un moment de sujétion réciproque. Pendant que le fan attend dans une file de 30 personnes et que l’auteur dessine à la chaîne, on peut se demander qui est le plus esclave de l’autre… À Bastia, les dédicaces ne sont néanmoins pas interdites. Chacun peut aborder l’artiste qu’il aime de façon informelle et lui demander un dessin. Mais il s’agit alors d’une vraie rencontre, et un dialogue peut se nouer.

bastia_enfants.jpgComment travaillez-vous avec les jeunes de la région, qui viennent en nombre au festival ?
Dès janvier, nous envoyons le programme aux collèges et lycées de la région. Les enseignants s’inscrivent alors pour venir avec leurs élèves aux expos et rencontres. Des classes de primaire travaillent toute l’année sur la bande dessinée, au rythme d’une demi-journée tous les quinze jours. Ils apprennent les règles du découpage, comment fonctionne un schéma narratif…

L’illustration jeunesse est aussi la bienvenue à Bastia…
Ses frontières empiètent souvent sur celles de la bande dessinée, nombre d’auteurs officiant dans ces deux domaines. Ici, ces deux mondes se côtoient volontiers.

Propos recueillis par Laurence Le Saux

__________________________________________________________________

BD à Bastia (en partenariat avec BoDoï), du jeudi 2 au dimanche 5 avril 2009 au centre culturel Una Volta, Arcades du théâtre, rue César Campinchi, 20200 Bastia, 04 95 32 12 81.

__________________________________________________________________

Images © Una Volta – Hommer/Sarbacane – Oubrerie/Gallimard

Commentaires

  1. Oliv'

    Bon festival à l’équipe BoDoï et permettez nous de nous évader à travers vos reportages.

  2. Oliv'

    Bon festival à l’équipe BoDoï et permettez nous de nous évader à travers vos reportages.

  3. jolivet

    Madame, Monsieur,

    Collectionneur d’étiquettes de vins depuis plusieurs années, je suis désormais à la retraite et je cherche à compléter au mieux ma collection dans tous les thèmes et particulièrement les BD + FESTIVALS + EVENEMENTS ETC..

    Je recherche actuellement des séries de ces thèmes pour mettre en place une exposition pour fin juillet

    Je suis très attaché à votre région ou je passe régulièrement quelques jours par an et j’apprécie beaucoup vos vins (avec modération)

    Je visite quelques viticulteurs chaque année mais impossible de les voir tous, dont certains sont sur rendez vous ! !

    J’ai remarqué quelques bouteilles de votre production avec des étiquettes de ces thèmes

    Je me permets de vous contacter pour vous demander s?il vous est possible de me faire parvenir quelques séries d’années différentes, de votre production si possible en deux exemplaires : pour mon expo (prévu pour fin juillet) et ma collection personnelle
    Merci de me donner l’adresse mail d’un contact
    Si vous désirez un dédommagement, n’hésitez pas a me le demander

    En espérant un geste généreux de votre part, je vous prie d’agréer Madame, Monsieur mes salutations distinguées.

    MICHEL JOLIVET

    174 COTE DE GENEVRAY

    69250 CURIS AU MONT D’OR

  4. jolivet

    Madame, Monsieur,

    Collectionneur d’étiquettes de vins depuis plusieurs années, je suis désormais à la retraite et je cherche à compléter au mieux ma collection dans tous les thèmes et particulièrement les BD + FESTIVALS + EVENEMENTS ETC..

    Je recherche actuellement des séries de ces thèmes pour mettre en place une exposition pour fin juillet

    Je suis très attaché à votre région ou je passe régulièrement quelques jours par an et j’apprécie beaucoup vos vins (avec modération)

    Je visite quelques viticulteurs chaque année mais impossible de les voir tous, dont certains sont sur rendez vous ! !

    J’ai remarqué quelques bouteilles de votre production avec des étiquettes de ces thèmes

    Je me permets de vous contacter pour vous demander s?il vous est possible de me faire parvenir quelques séries d’années différentes, de votre production si possible en deux exemplaires : pour mon expo (prévu pour fin juillet) et ma collection personnelle
    Merci de me donner l’adresse mail d’un contact
    Si vous désirez un dédommagement, n’hésitez pas a me le demander

    En espérant un geste généreux de votre part, je vous prie d’agréer Madame, Monsieur mes salutations distinguées.

    MICHEL JOLIVET

    174 COTE DE GENEVRAY

    69250 CURIS AU MONT D’OR

Publiez un commentaire