Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

23 Comments

BD numérique – Premier bilan #1 : l’offre Ave!Comics

26 octobre 2009 |

bd_numerique_bilan_avecomics_logoOù en est réellement l’offre de bandes dessinées numériques ? Annoncée pour exploser cette année, elle ne se développe que pas à pas, titre après titre. Plusieurs opérateurs entrent en concurrence, proposant chacun leur vision de cette nouvelle façon de lire de la BD, que ce soit sur téléphones mobiles, sur écrans d’ordinateurs ou sur autres tablettes grand format. Mais, si l’offre n’est pas encore pléthorique, force est de constater qu’elle est dispersée. C’est pourquoi nous avons interrogé chacun des acteurs du secteur, avec un questionnaire similaire envoyé par email. Dans une série d’article consacrés à chacun, nous vous présentons leurs réponses de manière brute, afin que VOUS, lecteurs, puissiez vous faire une idée, entre vraies avancées, langue de bois et alléchantes promesses. Commençons par les premiers à avoir répondu: Ave!Comics.

GÉNÉRALITÉS

À quelle date votre service a-t-il ouvert ?
– 2008 : lancement de l’application MyComics, solution innovante pour lire et conserver des bandes dessinées digitales sur téléphones mobiles.
– Octobre 2008 : lancement de la première bibliothèque de BD sur iPhone et iPod Touch, avec le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, la FNAC et la SNCF
– Décembre 2008 : parution Les Aventures de Lucky Luke #3 (Lucky Comics), première bande dessinée numérique européenne sur iPhone et iPod Touch.
– Juillet 2009 : ouverture du site www.ave-comics.com, première librairie de bandes dessinées numériques destinées aux téléphones portables et aux ordinateurs (version bêta).
– Août 2009 : lancement de l’application Ave!Comics pour iPhones et iPod, incluant une boutique, un lecteur et un espace personnel pour les BD produites par Ave!Comics.
– Septembre 2009 : sortie de Bludzee, première feuilleton BD entièrement conçu pour téléphones mobiles, traduit dans le monde entier.

Comment caractérisez-vous votre offre ?
bd_numerique_bilan_avecomics1Une offre de qualité et pratique. De qualité : toutes les BD d’Ave !Comics font l’objet d’une véritable adaptation pour permettre une lecture optimum, fluide et confortable sur grands ou petits écrans . Même notre lecteur pour écran d’ordinateurs propose un parcours dans la page qui évite au lecteur d’avoir à se déplacer, zoomer et donc à troubler sa lecture avec des questions techniques. Pratique : le lecteur qui achète nos BD numériques peut les lire aussi bien sur ordinateurs, tablettes numériques que téléphones portables. Le consommateur n’est pas limité à un support, il peut lire partout, soit grâce à l’application de son téléphone, soit via le site Ave !Comics. Depuis le site ave-comics, il est possible de charger une application pour lire ses BD numériques sur BlackBerry, Android, Nokia, Sony Ericsson.

Quelle cible visez-vous (âge, CSP, lecteur de BD papier, technophiles, etc.) ?
Nous souhaitons avant tout élargir le public de la bande dessinée, en allant chercher les utilisateurs de nouvelles technologies. Avec le numérique, la mise des BD sur le marché se fait plus rapidement, plus facilement, et touche un public potentiel plus large. Les frontières du marché BD explosent.

CONTENU

Combien de titres complets comptez-vous dans votre catalogue ?
– Aujourd’hui 100 titres sont disponibles à l’achat ou en accès gratuit sur ave-comics.com. Demain, ce chiffre aura encore augmenté, puisque nous publions chaque semaine des nouveautés. Parmi les titres, une trentaine sont en anglais ou espagnol.
– Une quarantaine de BD numériques sont disponibles directement sur iTunes.

Combien de titres en preview simple ?
Tous les titres que nous vendons peuvent être feuilletés. Sur iTunes, des applications dédiées au preview des albums sont disponibles aussi. Elles contiennent quatre pages du livre et un lien pour acheter la version complète.

Combien de titres mettrez-vous à disposition au cours du prochain trimestre ?
Une centaine environ.

bd_numerique_bilan_avecomics2Combien d’exclusivités proposez-vous ? De quelle nature (exclusivité de type avant-première, exclusivité totale, création spécifique pour le numérique…)?
Nous avons un contrat d’exclusivité pour la diffusion sur téléphones mobiles avec Les Humanoïdes associés, sur une vingtaine de séries comme L’Incal, Rat’s ou Bouncer. Nous réalisons, en partenariat avec les éditeurs, des lancements simultanés ou en avant-première. Le tome 10 des Blondes est ainsi sorti en avant-première sur iTunes. Milan K, une nouvelle série ultra-dynamique des Humanoïdes associés, est sorti simultanément en version numérique et papier.

Proposez-vous des bonus à vos BD numériques? Si oui, quels types de bonus et sur combien de titres ?
Nous pouvons intégrer des bandes annonces, du son et autres bonus dans nos bandes dessinées numériques, selon les demandes et les envies des éditeurs. Bludzee contient un grand nombre de bonus : des croquis, des fonds d’écran et d’autres surprises…

Votre service offre-t-il une dimension communautaire (vote, listes personnelles, commentaires…) ?
Chaque utilisateur d’Ave!Comics crée son compte personnel. Il peut donner son avis sur chaque album, partager ses coups de cœurs sur FaceBook en un clic, depuis ave-comics.com. Cette dimension communautaire est très importante à nos yeux. D’autres développements sont en cours.

Diffusez-vous des BD en une autre langue que le français ?
Nous avons des titres anglais et espagnol. Et Bludzee, la création numérique de Lewis Trondheim est disponible en 19 langues. Sur iPhone, pour les BD disponibles en plusieurs langues, il est possible de changer de langues en cours de lecture, comme par exemple sur le titre First Moon des éditions Paquet, disponible en anglais et français.

Avez-vous une ligne éditoriale précise ? Un certain genre de BD que vous souhaitez promouvoir ?
Nous sommes très attachés à la qualité des bandes dessinées que nous proposons.

Diffusez-vous tous les titres que l’on vous propose ? Mettez-vous des restrictions à certains genres (érotique…) ?
Nous n’excluons aucun genre du marché numérique.

TECHNIQUE

bd_numerique_bilan_avecomics_bludzeeSur quelle plateforme peut-on lire vos BD numériques ?
Ave!Comics est disponible sur PC, Mac, sur iPhone, iPod, BlackBerry, Nokia, Sony Ericsson, Android, Tabbee.

Envisagez-vous une diffusion sur d’autres supports (tablette grand format, télévision…) ?
Orange a choisi le lecteur BD Ave!Comics pour sa tablette tactile Tabbee. Le lecteur du site Ave!Comics s’adapte à tous types d’écrans, du netbook au 30 pouces.

Avez-vous un système de lecture automatique des BD (de type animation, zoom automatique…) ?
Toutes les BD d’Ave!Comics peuvent être lues de manière automatique ou à son rythme en passant soi-même de case en case. Créer un parcours automatique dans la page, constitué de transitions et de zooms, fait partie du travail d’adaptation nécessaire des bandes dessinées aux écrans. Cette lecture automatique apporte une nouvelle dimension à notre manière de lire des bandes dessinées, en nous immergeant dans l’histoire, suivant case à case, l’intrigue. Cette lecture est différente du papier et complémentaire.

Vos BD numériques sont-elles protégées contre le piratage ? Si oui, comment ?
Tous nos fichiers portent des DRM afin de ne pouvoir être copiés. Il ne faut pas oublier que le moyen le plus simple de pirater une BD consiste à scanner un album papier. Le meilleur moyen pour éviter le piratage est donc de proposer une offre payante de qualité et simple à utiliser pour le consommateur. C’est ce que nous proposons.

COMMERCIALISATION

Votre service est-il disponible sur l’AppStore?
– L’application Ave!Comics utilise les dernières options de l’AppStore puisqu’elle contient une boutique intégrée dans l’application.
– Ave!Comics lite est une application gratuite. Elle permet de lire le contenu gratuit du catalogue Ave!Comics, comme les histoires publiées par le site 30 jours de BD.

Avez-vous votre propre boutique (si oui, donnez le lien) ?
Oui, www.ave-comics.com.

Permettez-vous la location à durée déterminée ?
Non.

Permettez-vous la lecture en ligne ?
Oui.

Permettez-vous la lecture hors ligne ?
Oui, pour les smartphones.

Quelle est la fourchette de prix de vos BD ?
De 0,79 € à 5,49 €.

Proposez-vous d’une formule d’abonnement ? Comptez-vous en mettre une en place ?
Non.

PARTENAIRES

Avec quels éditeurs travaillez-vous ?
Soleil, Humanoïdes Associés, Joker, Paquet, Akileos, Six pieds sous terre, Diantre, JYB aventures, Kymera, 30 jours de BD, Bang, Epsilon, Golden Comics, Los Brignoles, Saure, Self Made Hero, MediaBlaster, une liste qui s’allonge au fil des semaines.

bd_numerique_bilan_avecomics3

Avec quels autres éditeurs allez-vous travailler ?
Les plus malins ! Et ceux qui cherchent la qualité. Travailler avec une équipe à proximité permet d’adapter chaque application numérique à l’œuvre, et pas l’inverse.

Collaborez-vous avec des opérateurs de téléphonie? si oui, lesquels et sous quelle forme?
Orange a choisi le lecteur Ave!Comics pour son Tabbee, et bien d’autres partenariats se négocient en ce moment.

Collaborez-vous avec des librairies classiques ? si oui, lesquelles et sous quelle forme ?
Notre boutique est ligne peut être adaptée en marque blanche par chaque libraire qui le souhaite.

PERSPECTIVE

Combien de téléchargements payants avez-vous déjà enregistrés (si possible, distinguez les téléchargements sur mobile et ceux sur PC) ?
Nous diffusons les albums des éditeurs qui sont les seuls habilités à communiquer les chiffres.

bd_numerique_bilan_avecomics4Quel est votre objectif en termes de téléchargements à six mois ou un an ?
Impossible de répondre à la question dans la mesure où elle engage nos partenaires (éditeurs, diffuseurs) et que nous ne pouvons communiquer de chiffres sans eux.

Comment comptez-vous évaluer les attentes des lecteurs/acheteurs ? leurs retours ?
Le bonheur avec Internet, c’est que les gens peuvent nous contacter directement, nous écrire par mail… et ils le font. Nous avons eu, par exemple, les premiers impatients qui trouvaient que un mois d’attente entre le tome 1 et le tome 2 de Sanctuaire c’était trop. Étonnant pour une BD que tout le monde a lue. Une addiction au mode de lecture numérique verrait-elle le jour ? Nous serons de plus présents dans de nombreux salons (Chambéry, BD boum à Blois, salon du livre Francfort, Utopiales de Nantes, salon du livre jeunesse de Montreuil, festival d’Angoulême) pour aller à la rencontre du public, discuter et échanger en direct de la façon d’aborder le média.

À suivre la semaine prochaine: la deuxième étape de notre bilan sur la BD numérique, avec Digibidi.

Commentaires

  1. Marco

    J’aurais rajouté une question : Proposez-vous des BD exclusivement créées pour support numérique ? C’est, à mon sens, le point qui fera la différence et permettra un véritable essor de ce nouveau support… sinon ça ne restera qu’une photocopieuse de luxe…

  2. Marco

    J’aurais rajouté une question : Proposez-vous des BD exclusivement créées pour support numérique ? C’est, à mon sens, le point qui fera la différence et permettra un véritable essor de ce nouveau support… sinon ça ne restera qu’une photocopieuse de luxe…

  3. Bonjour Marco,
    cette dimension est incluse dans la question sur les exclusivités proposées par le service (« création spécifique pour le numérique »). Chez Ave!comics, il y a Bludzee.
    Et je pense que vous avez tout à fait raison: c’est la création pour les écrans (mobiles, tablettes, ordinateurs) qui va dynamiser l’offre de BD numérique. Même si diffuser des blockbuster sous ce format permet, pour un éditeur ou un opérateur, d’attirer l’attention sur ses titres et services. Ce qui est primordial.

  4. Bonjour Marco,
    cette dimension est incluse dans la question sur les exclusivités proposées par le service (« création spécifique pour le numérique »). Chez Ave!comics, il y a Bludzee.
    Et je pense que vous avez tout à fait raison: c’est la création pour les écrans (mobiles, tablettes, ordinateurs) qui va dynamiser l’offre de BD numérique. Même si diffuser des blockbuster sous ce format permet, pour un éditeur ou un opérateur, d’attirer l’attention sur ses titres et services. Ce qui est primordial.

  5. Adinsx

    « Vos BD numériques sont-elles protégées contre le piratage ? Si oui, comment ?

    Tous nos fichiers portent des DRM afin de ne pouvoir être copiés. »

    Et voilà comment tuer le livre sur Internet ! Les majors se sont plantées sur ce système et les éditeurs de livres vont faire pareil…

    Comment je fais pour prêter un livre à un ami comme je le faisais pour la version papier ?

  6. Adinsx

    « Vos BD numériques sont-elles protégées contre le piratage ? Si oui, comment ?

    Tous nos fichiers portent des DRM afin de ne pouvoir être copiés. »

    Et voilà comment tuer le livre sur Internet ! Les majors se sont plantées sur ce système et les éditeurs de livres vont faire pareil…

    Comment je fais pour prêter un livre à un ami comme je le faisais pour la version papier ?

  7. Le prêt entre le papier et le numérique est-il vraiment différent ? Vous avez une bd papier, vous la prêtez à un proche, donc géographiquement parlant proche. Vous n’allez pas l’envoyer par la poste pour la prêter. En numérique c’est pareil, si vous prêtez votre BD, vous la prêtez avec le support donc il faut que cette personne soit géographiquement proche.
    Maintenant on peut être pour ou contre les DRMs. Les éditeurs du livre n’en sont pas encore aux même niveau de réflexion que les éditeurs de musique numérique. Les majors dans la musique se sont plantées ? je n’en suis pas certain. Ils ont imposer les DRMs à Apple et on ensuite utilisés ces DRM comme une arme contre le quasi monopole d’Apple sur la musique numérique en offrant à Amazon la possibilité de vendre les mêmes titres, mais sans DRM cette fois. Maintenant Apple commence à avoir le droit d’offrir des titres sans DRM.
    En conclusion, papier ou numérique avec DRM, ça revient à peu près au même, vous prétez aux proches physiquement parlant, mais vous ne le faites pas à distance (le coût d’un envoi d’une BD papier pour qu’elle ne s’abime pas doit être à peu de chose près le prix de la BD).

  8. Le prêt entre le papier et le numérique est-il vraiment différent ? Vous avez une bd papier, vous la prêtez à un proche, donc géographiquement parlant proche. Vous n’allez pas l’envoyer par la poste pour la prêter. En numérique c’est pareil, si vous prêtez votre BD, vous la prêtez avec le support donc il faut que cette personne soit géographiquement proche.
    Maintenant on peut être pour ou contre les DRMs. Les éditeurs du livre n’en sont pas encore aux même niveau de réflexion que les éditeurs de musique numérique. Les majors dans la musique se sont plantées ? je n’en suis pas certain. Ils ont imposer les DRMs à Apple et on ensuite utilisés ces DRM comme une arme contre le quasi monopole d’Apple sur la musique numérique en offrant à Amazon la possibilité de vendre les mêmes titres, mais sans DRM cette fois. Maintenant Apple commence à avoir le droit d’offrir des titres sans DRM.
    En conclusion, papier ou numérique avec DRM, ça revient à peu près au même, vous prétez aux proches physiquement parlant, mais vous ne le faites pas à distance (le coût d’un envoi d’une BD papier pour qu’elle ne s’abime pas doit être à peu de chose près le prix de la BD).

  9. vencatachellum

    il y a naruto ? et on peut regler en francais

  10. vencatachellum

    il y a naruto ? et on peut regler en francais

Publiez un commentaire