Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Btooom ! #1 **

18 janvier 2012 |

picto-critique-V3-2btooom_couvPar Junya Inoue. Glénat, 7,60 €, le 4 janvier 2012.

Une île perdue, des naufragés luttant pour leur survie, la loi du plus fort dominant un jeu mortel. Entre Battle Royale et Suicide Island, les îles recueillant des marginaux poussés à s’entretuer sont décidément en vogue dans le manga. Dans ce dernier import, nous suivons les traces d’un jeune homme vivant reclus chez lui, faisant le malheur de sa mère ne réagissant même plus, et cartonnant sur un jeu vidéo à la mode : Btooom! Mais la réalité finit toujours par rattraper ceux qui la fuient. Sauf que pour Ryota, le réveil est douloureux… et dangereux ! Il se retrouve en effet sur une île où d’autres concurrents de tous âges sont poussés à s’entretuer via la pose de pièges explosifs… comme dans le jeu favori de notre anti-héros. La tuerie peut commencer !

btooom_imageSi Btooom! est un manga tout à fait honorable et respectant les canons du genre, on peut se poser la question de savoir quel type de message(s) essayent de faire passer les auteurs de ces survivals qui se multiplient. La jeunesse nippone est en crise identitaire dans un monde offrant de plus en plus d’échappatoires virtuelles, où devenir un adulte est vécu comme un calvaire au pire, un avenir sans relief au mieux, et non plus une promesse d’ascension sociale et d’ouverture vers les autres. Ici, l’autre est forcément l’ennemi, à abattre pour survivre. Il peut être un partenaire aussi… mais dont il faut se méfier, au cas où. La civilisation qui a pratiquement créé les plaisirs virtuels, même accessibles aux adultes pourtant, semble ne plus avoir confiance en elle-même. Dans la réalité, certains criminels nippons n’hésitent plus à avouer qu’ils agissent par simple plaisir de « profiter de la vie »… quitte à briser d’autres vies justement, au passage. Difficile de ne pas tomber dans une caricature bien-pensante, fustigeant les « asociaux », les « inadaptés » refusant d’appliquer la loi de la jungle d’un univers soit-disant civilisé. Pourquoi auraient-ils raison d’ailleurs ? Est-ce une fuite ? Une rébellion louable ? Des questions qui fâchent, sous forme de constatations non manichéennes, le tout dans un enrobage de divertissement attrayant.

En ce sens, Btooom! est un (énième) thriller plutôt bien fichu, efficace, avec son lot de rebelles, de jolies donzelles, de morts violentes… Graphiquement, Junya Inoue, à qui l’on doit déjà le joli Otogi Matsuri Doki Doki), fait bonne impression avec un dessin fin, détaillé, alternant sensualité et brutalité avec talent. Bref, un cocktail parfaitement au point, mais qui laisse plus songeur que véritablement enivré…

Kara

Achetez Btooom T1 sur Fnac.com
Achetez Btooom! T1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire