Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Carlos Trillo est mort

9 mai 2011 |

Carlos Trillo, scénariste argentin de bandes dessinées, est mort le 8 mai à Londres.

Né à Buenois Aires en 1943, Carlos Trillo démarre sa carrière comme chroniqueur sportif. Il publie ses premières histoires en bandes dessinées dans les revues Patoruzu, et Satiricon, dont il était le directeur artistique (1973). Il rencontre alors Alberto Breccia, avec qui il signe Un certain Danieri, puis Horacio Altuna (Chavez le fou). carlos_trillo_photoLa dictature militaire argentine interdit Satiricon en 1976, mais Carlos Trillo continue à écrire dans diverses publications, poursuit sa collaboration avec Altuna, oeuvre avec Enrique Breccia, et entame une relation de travail prolifique avec Domingo Mandrafina (Histoires sans paroles, 1979).

C’est avec ce dernier qu’il signe parmi ses albums les plus connus : Spaghetti Brothers et La Grande Arnaque. (meilleur scénario à Angoulême 1999). On lui doit également quelques titres fameux dessinés par Eduardo Risso (Je suis un vampire, Fulu, Chicanos, Point de rupture), Jordi Bernet (Bang Bang, Claire de nuit), ou Carlos Meglia (Cybersix). Science-fiction, polar, comédie grinçante, critique sociale, Carlos Trillo maniait sa plume incisive dans tous les genres de la bande dessinée.

Récemment, ce scénariste prolifique avait créé en France pour les éditions Delcourt, avec Lucas Valera au dessin, le troublant L’Héritage du colonel, pour lequel il nous avait accordé une interview. On avait également apprécié son Jusepe en Amérique avec Pablo Tunica (Gallimard) et le tout récent La Guerre des magiciens, avec Domingo Mandrafina et Robert Dal Pra (Delcourt).

Carlos Trillo s’est éteint à Londres le 8 mai 2011, à l’âge de 68 ans, alors qu’il était en voyage en Europe avec son épouse.

Commentaires

  1. Quelle tristesse. Un des grands.
    Repose en paix l’artiste’

  2. Quelle tristesse. Un des grands.
    Repose en paix l’artiste’

  3. Francis Pincemoi

    Un grand scénariste, dont une grande partie de l’oeuvre reste inédite en français. Mes condoléances à ses proches et à sa famille.

  4. Francis Pincemoi

    Un grand scénariste, dont une grande partie de l’oeuvre reste inédite en français. Mes condoléances à ses proches et à sa famille.

  5. Andrej

    Encore un petit artisant de la bd dont on découvre l’existence quand il meurt. Je n’ai jamais rien lu de lui.

  6. Andrej

    Encore un petit artisant de la bd dont on découvre l’existence quand il meurt. Je n’ai jamais rien lu de lui.

  7. Andrej, tu n’es qu’un ignorant.

    Vas donc lire les « Spaghetti Brothers » et, à mon avis ce qu’il a fait de mieux, « La grande arnaque » et « L’iguane » et tu verra quel grand scénariste c’était.

  8. Andrej, tu n’es qu’un ignorant.

    Vas donc lire les « Spaghetti Brothers » et, à mon avis ce qu’il a fait de mieux, « La grande arnaque » et « L’iguane » et tu verra quel grand scénariste c’était.

Publiez un commentaire