Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 24, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Château de sable ****

8 octobre 2010 |

chateau_de_sable_couvbravoPar Frederik Peeters et Pierre Oscar Lévy. Atrabile, 17 €, le 30 septembre 2010.

Elle avait pourtant l’air sympathique cette petite plage. Isolée, accueillante, tranquille. Mais elle va être le théâtre (absurde) d’un drame aux accents fantastiques, qui précipitera ses acteurs vers le doute et la peur. Tout commence par le cadavre d’une jeune femme, trouvé par une grand-mère en baignade, qui ne va pas tarder à se sentir mal. Et puis il y a ces enfants qui donnent l’impression de grandir trop vite. Et aussi cet homme qui rôde, et prétend ne pas pouvoir quitter ce lieu. Que se trame-t-il réellement sur cette plage ?

Adoptant le format d’une nouvelle de science-fiction, le scénario de Pierre Oscar Lévy (documentariste et cinéaste) réunit treize personnages dans un huis clos funèbre à ciel ouvert. Son excellente idée d’élément fantastique déclencheur de l’intrigue (qu’il serait dommage de révéler ici) pousse les protagonistes à changer de regard sans cesse sur les autres, autant que sur eux-mêmes. chateau_de_sable_image1La peur de l’autre, les préjugés, le désir, le rejet, l’oubli, l’affection, etc., toutes ces émotions et sentiments se percutent dans cette histoire qui ne dure qu’une journée mais qui pourrait représenter une vie entière. Réflexion sur la place de l’individu dans un corps social, interrogation métaphysique sur le côté éphémère de l’existence, plaidoyer pour l’ouverture aux autres, Château de sable est un peu tout cela. Mais c’est surtout une magnifique bande dessinée, un récit riche et palpitant, à la fois dense et languissant, difficile et lumineux. Sa fin divisera, sans doute, car elle ouvre le champ des possibles et des interprétations. Mais c’est tant mieux, car elle permet au lecteur de rester un peu plus longtemps dans cet univers troublant et hypnotisant.

À l’exigeante écriture de Pierre Oscar Lévy s’ajoute la puissance d’évocation graphique de Frederik Peeters. Comme souvent, l’auteur de Pilules bleues, Lupus ou Parchyderme réussit, dès les premières pages, à emmener le lecteur dans son monde, grâce à une palette de sensations palpables : on sent le soleil chauffer sur la peau, on hume l’odeur du sable et de la marée, on entend les fougères bruisser… Ils sont rares les auteurs à accomplir ce tour de magie. Et, le plus fort, c’est que Frederik Peeters progresse d’album en album, pour se rapprocher ici d’un certain réalisme, qui répond comme un miroir à l’hypothèse surnaturelle du scénario. Brillant et envoûtant.

bouton_nbd
Achetez Château de sable sur Fnac.com
Achetez Château de sable sur Amazon.fr

chateau_de_sable_image2

Commentaires

Publiez un commentaire