Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Chronosquad #4

11 octobre 2017 |
SERIE
Chronosquad
ALBUM
Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes - 4
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
22.50 €
DATE DE SORTIE
13/09/2017
EAN
2756074160
Achat :

chronosquadT4_imageSuite et fin de cette étonnante série, imaginée par un archéologue et mise en image avec énergie par le dessinateur de Match ou Un océan d’amour. Une série atypique, pleine de surprises et de rebondissements, qui a connu un petit coup de mou entre la fin du tome 2 et le tome 3, mais qui se conclut ici joliment. Les fils se démêlent, les révélations sont tour à tour ahurissantes et attendues, les personnages sont toujours aussi vivants. Et surtout, les idées scénaristiques du début, si elles ne sont pas toutes 100% convaincantes, finissent par constituer un bel ensemble.

On retrouve donc ici Bloch qui grandit d’un coup, Penn qui met Léonard de Vinci face à ses responsabilités de futur papa, les géants qui se mettent à chanter… Et on navigue entre la Révolution française et l’Angleterre thatcherienne, en passant par la Renaissance italienne, comme si de rien n’était. Le trait de Panaccione est pour beaucoup dans la réussite de ce projet foutraque, chaleureux et expressif, saisissant l’expression qui dit tout (il est décidément un maître des séquences muettes), jouant les cadrages répétés pour appuyer un mot ou une idée, emballant ou ralentissant le rythme pour mettre en relief l’humour ou les émotions. Au final, les quatre tomes de la saga forment un tout cohérent et palpitant, et les personnages sont si attachants qu’on ne peut réfréner un sentiment de tristesse et de nostalgie à les quitter en refermant l’ultime volume. Mais qui sait, peut-être qu’un jour ils reviendront… Ici, ou dans un autre espace-temps.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Publiez un commentaire