Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Haddon Hall ***

28 février 2012 |

picto-critique-V3-3haddon_hall_couvPar Nejib. Gallimard, janvier 2012.

« Quand David inventa Bowie ». C’est le sous-titre bien trouvé de ce très chouette premier album de Néjib, qui met effectivement en scène le jeune David Bowie, alors qu’il se cherche. Qu’il cherche son style, ses collaborateurs, un son bien à lui et surtout un disque plein de tubes. Car le talent, il l’a, personne n’en doute. Il ne manque que l’étincelle.

haddon_hall_image1Pour raconter ce beau moment d’histoire du rock des années 60-70, Néjib choisit pour narrateur celle qui donne son titre au livre : Haddon Hall, démesurée demeure louée par Bowie et lieu de toutes les orgies plus ou moins créatives et des matinées de gueule de bois et de vaches maigres. De ce décalage naît une narration elle-même désarticulée, non dans la chronologie mais dans l’allongement du temps qui passe et les digressions poétiques, comiques ou douloureuses qui viennent enrichir le portrait d’un des musiciens les plus inspirés de sa génération. Comme ces scènes dures avec son frère schizophrène ou la rencontre avec un John Lennon désabusé. Avec un trait fin et sobre, alliant légèreté et expressivité, et des aplats de couleurs vives, surprenants mais jamais gratuits, l’auteur évoque cette période féconde de l’histoire musicale du XXe siècle sans tomber dans la nostalgie béate ou la plate reconstitution. Il crée un livre original et aérien. Un livre, et c’est étonnant, qu’on a envie de fredonner.

Achetez Haddon Hall sur Fnac.com
Achetez Haddon Hall sur Amazon.fr
Achetez Haddon Hall sur BDfugue.com

haddon_hall_image2

Publiez un commentaire