Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 26, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Longue Marche des éléphants

8 juillet 2017 |
SERIE
La longue marche des éléphants
ALBUM
La longue marche des éléphants
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
18/05/2017
EAN
2754822569
Achat :

Le Laos, pays d’Asie du Sud-est parfois moins connu que ses voisins Vietnam et Cambodge, voue un culte à l’éléphant, animal souvent domestiqué pour l’exploitation de la forêt. Pourtant, cet emblème national se voit menacé : avec seulement deux naissances pour dix décès, l’éléphant d’Asie pourrait disparaître et être relégué au rang d’animal mythique. C’est pour cela que depuis 2011, une équipe de spécialistes regroupés dans le Centre de conservation de l’éléphant, travaille au bien-être de l’animal. En leur prodiguant des soins, en essayant de favoriser la reproduction, mais aussi en formant les cornacs, ces guides d’éléphants qui furent au Laos longtemps vénérés, avant aujourd’hui de n’être considérés que comme de simples travailleurs agricoles. C’est tout un système à repenser afin que social, économique et environnement puissent fonctionner ensemble, autour de la figure tutélaire de l’éléphant.

la_longue_marche_des_elephants_image1À l’hiver 2015, le centre a organisé un évènement pour éveiller les consciences : une caravane de pachydermes a parcouru 500 km à travers le Laos. L’idée d’une BD comme trace de cette expérience semble émerger d’une discussion entre le directeur du centre Sébastien Duffillot – qui signe la préface – et un des acteurs de la troupe itinérante accompagnant la caravane. L’illustrateur Benjamin Flao n’étant pas disponible, ce dernier a vivement conseillé pour l’aventure le bordelais Nicolas Dumontheuil, auteur notamment de l’excellent La Forêt des renards pendus, et le périgourdin Troubs (Va’a une saison au Tuamotu).

Riche idée : ces deux auteurs, rompus, chacun dans leur style à l’exercice, s’emparent avec talent du projet. Nicolas Dumontheuil est celui qui suit la caravane, dans la première partie. Sa vision est celle d’un scrutateur impartial, relevant les anecdotes, dessinant éléphants et compagnons de route dans ce style mi-caricatural, mi-réaliste qui le caractérise. Troubs, dans la seconde partie, s’intéresse à la vie au Centre. Lui encore ne change rien à son style entre moments de BD-reportages réalistes et envolées plus oniriques – très belle case où les hommes marchent sur un chemin qui n’est autre qu’une trompe de pachyderme stylisée. Le point commun des deux auteurs est l’usage du noir et blanc avec lequel ils parviennent, paradoxalement, à retranscrire la richesse de l’univers végétalisé du Laos. Le trait net de Dumontheuil et le trait aux contours plus dilués de Troubs donnent à voir deux dessins pour une même cause, un même but, un même animal.

S’il n’y a aucun enjeu scénaristique ici, ni tension d’aucune sorte – doit-on le regretter ? –, on suit avec plaisir, au rythme lent des pas des éléphants, ce joli pamphlet environnemental, nécessaire et salutaire.

la_longue_marche_des_elephants_image2

Publiez un commentaire