Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Tête au triangle, une chronique dessinée #6

15 janvier 2019 |

Chaque mois, notre rédactrice Mathilde Guegan prend ses crayons de dessinatrice pour nous parler de sa lecture très personnelle d’une bande dessinée piochée dans sa pile. Attirance pour une couverture, rapport au texte et au graphisme, émotions nées d’une ligne ou d’un mot, blocage sur certaines formes ou éblouissement sur d’autres… Les chroniques de son alter ego à tête triangulaire se veulent sobres et sans fard, tout en sensation.

Ce mois-ci, après s’être laissée envoûtée par Les Amours suspendues de Marion Fayolle, La Tête au triangle se jette dans la gueule du loup-garou, en s’attaquant au roman graphique dont tout le monde parle, qui a trusté les premières places des top BoDoï, qui est en lice à Angoulême et qui a décroché le Grand Prix de la critique ACBD : Moi ce que j’aime, c’est les monstres, de l’Américaine Emil Ferris.

20190110001
20190110002
20190110003
20190110004
20190110005
20190110006
20190110007
20190110008
20190110009
20190110010
20190110011
20190110012

blogsite

Publiez un commentaire