Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

5 Comments

L'édition 2010 du PPPIFBDM annulée

16 avril 2010 |

Elle devait avoir pour présidents Lisa Mandel et David Prudhomme. Alors qu’elle était censée avoir lieu du 28 au 30 mai, l’alléchante édition 2010 du PPPIFBDM (ou Plus Petit et Informel Festival de Bandes Dessinées du Monde, créé près de Nîmes par les auteurs Thomas Cadène et Sébastien Vassant) est malheureusement annulée.

Après une première édition joyeuse et originale – dont BoDoï était partenaire -, la deuxième n’a pas réuni un budget suffisant. « L’année dernière, nous avions déjà eu à peine les moyens d’organiser le festival et il avait fallu personnellement éponger un déficit, explique Thomas Cadène. Cette fois, nous voulions 15 000 € – soit 1,5 fois notre premier budget. Que nous n’avons pas obtenu des partenaires publics et locaux. Il y a quelques jours, à un mois et demi du PPPIFBDM 2010, nous n’avions pu réunir que 900 € d’avance… »

Pour autant, l’enthousiasmant PPPIFBDM n’est pas enterré. « Nous allons prendre le temps de repenser son fonctionnement, de déléguer son organisation matérielle, poursuit Thomas Cadène. Et qui sait, peut-être faudra-t-il l’installer ailleurs, où il pourra s’épanouir autrement. »

affiche_pppifbdm

Votez pour cet article

Commentaires

  1. Idar

    A vouloir finalement faire un festival élitiste (bien que présenté comme populaire), on se retrouve à ne pas réussir à réunir suffisamment de sponsors… Il ne faut pas oublier qu’un sponsor doit trouver son intérêt dans le financement d’un festival de BD, il n’est pas là pour payer quelques vacances au soleil aux organisateurs et à leurs potes auteurs.

  2. Idar

    A vouloir finalement faire un festival élitiste (bien que présenté comme populaire), on se retrouve à ne pas réussir à réunir suffisamment de sponsors… Il ne faut pas oublier qu’un sponsor doit trouver son intérêt dans le financement d’un festival de BD, il n’est pas là pour payer quelques vacances au soleil aux organisateurs et à leurs potes auteurs.

  3. Idar

    A vouloir finalement faire un festival élitiste (bien que présenté comme populaire), on se retrouve à ne pas réussir à réunir suffisamment de sponsors… Il ne faut pas oublier qu’un sponsor doit trouver son intérêt dans le financement d’un festival de BD, il n’est pas là pour payer quelques vacances au soleil aux organisateurs et à leurs potes auteurs.

  4. Bonjour Idar,
    Je ne crois pas que la programmation du festival soit en cause… En ce moment, de nombreuses subventions publiques sont ôtées à différentes manifestations, qui doivent malheureusement réduire la voilure. Ou suspendre leur activité, comme c’est le cas pour PPPFIBDM.

  5. Bonjour Idar,
    Je ne crois pas que la programmation du festival soit en cause… En ce moment, de nombreuses subventions publiques sont ôtées à différentes manifestations, qui doivent malheureusement réduire la voilure. Ou suspendre leur activité, comme c’est le cas pour PPPFIBDM.

Publiez un commentaire