Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Les Faux Visages ***

9 janvier 2012 |

picto-critique-V3-3les_faux_visages_couvPar Hervé Tanquerelle et David B.. Futuropolis, 22 €, le 5 janvier 2012.

Quand l’auteur de L’Ascension du Haut mal et de Par les chemins noirs s’associe avec le dessinateur de La Communauté et des Racontars arctiques, pour raconter l’épopée criminelle du fameux Gang des postiches, cela donne clairement le polar de ce début d’année. Sans être un documentaire sur cette bande de petits voyous de Belleville ayant fait trembler les banques françaises au début des années 80, cette « vie imaginaire » du Gang des postiches propose un récit palpitant et documenté, une reconstitution à peine fantasmée d’un parcours délinquant mémorable.

les_faux_visages_image1On y retrouve toute la fascination de David B. pour les figures de gangsters, son attrait pour les personnages de rebelles un brin romantiques, en tout cas de types à la trogne impossible et au caractère bien trempé (dans des affaires louches). Il offre ainsi à Hervé Tanquerelle la possibilité d’enchaîner les gros plans sur ces types grimés pour dévaliser les agences bancaires, et sur les policiers ripoux qu’ils avaient inspirés. Forts de ces protagonistes parfaitement campés (les dialogues et les récitatifs sont également finement ciselés), le dessinateur semble aussi à l’aise dans les séquences d’action que dans les réunions bavardes, ajoutant des teintes bleutées à son trait expressif pour accentuer les contrastes et les jeux de lumière. On dévore donc de bout en bout ce beau one-shot de 150 pages, on se passionne pour l’itinéraire de ces bandits malins et fous, et on referme l’album avec le sentiment d’avoir lu un des meilleurs polars en BD depuis longtemps.
bouton_nbd
Achetez Les Faux Visages sur Fnac.com
Achetez Les Faux Visages sur Amazon.fr

les_faux_visages_image2

Commentaires

Publiez un commentaire