Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Larmes de l’assassin ***

30 mars 2011 |

larmes_couvPar Thierry Murat, d’après le roman d’Anne-Laure Bondoux. Futuropolis,18€, le 10 février 2011.

Paolo est un garçonnet qui vit sur une « terre malmenée par le vent » en Patagonie, où « même les pierres semblent souffrir ».

larmes_1

Dans leur cahute, ses parents peu aimants accueillent ponctuellement des voyageurs de passage: il s’agit parfois d’un explorateur, d’un géologue ou d’un poète. Cette fois, Angel Allegria – le très mal nommé – arrive. L’homme est « un truand, un escroc, un assassin« , qui trucide aussitôt le couple sous le nez de leur fils, mais ne parvient pas à tuer le gamin. Au fil du temps, il noue avec le petit Paolo une relation particulière, développant pour lui une espèce de sentiment paternel. Leur fragile équilibre est remis en cause quand un visiteur arrive…

Tirées d’un roman d’Anne-Laure Bondoux, ces Larmes de l’assassin sont recueillies et mises en images par Thierry Murat. Il opte pour une narration aride, tout juste informative et majoritairement concentrée hors cadre, et use de caractères typographiques de machine à écrire. Son jeune héros, Paolo, raconte son histoire sans pathos, déroulant très simplement le déroulé des événements. Installé dans de grandes cases aux fonds pastels et à la matière palpable, le coup de pinceau du dessinateur offre une peinture sobre d’une aventure humaine complexe. Pas très gaie, mais riche.

larmes_2

bouton_nbd Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Publiez un commentaire