Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 13, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Étrange Cas Barbora S.

17 mars 2021 |
SERIE
L'Étrange Cas Barbora S.
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
23 €
DATE DE SORTIE
14/10/2020
EAN
2207159729
Achat :

Un papa tchèque découvre, horrifié, suite au bug de son baby-phone, les images d’une enfant martyrisée, fille d’une voisine. La police arrête la mère et découvre que la fille Anna, 13 ans, est en fait une jeune femme de 33 ans, Barbora Skrlova. Pourquoi cette transformation et ce subterfuge ? Quelles sont les causes de ce mal : un groupe sectaire d’extrême-droite ? Un réseau pédocriminel ? Que fuit Barbora, encore une fois, lorsqu’elle disparaît en Norvège sous les traits d’Adam, un garçon de 13 ans ?

letrange_cas_barbora_image1Ce fait divers qui glace le sang est une histoire véridique qui s’est déroulée en Tchéquie et qui a passionné les médias d’Europe centrale, jusqu’au voyeurisme. Elle n’est pas sans rappeler la fiction Millenium de Stieg Larson où les racines du mal, pétries d’un terreau nazi et pédocriminel, poursuivent leurs ramifications jusqu’à nos jours. Narrer une telle histoire, qui se construit comme un mille-feuilles, apparaît impossible. C’est le pari qu’ont pourtant souhaité relever Marek Sindelka et Vojtech Masek (Le Dragon ne dort jamais). Cela n’est que partiellement réussi. Le biais de la fiction journalistique permet d’éviter l’exhaustivité et le désir de vouloir tout dire: on suit une journaliste obsessionnelle, qui veut démêler les fils de l’histoire. Toutefois, tout n’est pas clair et le lecteur se perd dans le méandre des sordides trajectoires des personnages. Heureusement le dessin est habilement utilisé pour éviter la nausée : Marek Pokorny étonne positivement en passant d’un trait réaliste à des expérimentations graphiques sérielles à la Chris Ware ; une palette graphique qui, si elle réjouit, peut aussi contribuer à perdre le lecteur en dynamitant la cohésion du récit.

Le résultat est très ambitieux, stimulant, aussi bien par le récit que par le dessin, mais qui finit par perdre le lecteur, qui ne sait si ce sont les choix des auteurs ou les horreurs de l’histoire qui en sont la cause.

letrange_cas_barbora_image2

Publiez un commentaire