Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Impertinence d’un été #1 ***

8 avril 2009 |

impertinence_vignette.jpgbien.jpgPar Ruben Pellejero et Denis Lapière. Dupuis, 14,50€, le 6 mars 2009.

Mexico, août 1923. Autour de Tina Modotti, actrice hollywoodienne devenue photographe, créature irrésistible et solaire, semblent graviter tous les artistes du pays: Edward Weston, le célèbre photoreporter, Diego Rivera, le peintre « muraliste »… Ivres de femmes et de peinture, de bon vin aussi, ils refont le monde au fond d’un café enfumé. Discutent politique, raillent l’individualisme bourgeois et rêvent de révolution. Pour le Mexique, tous ont quitté femmes, enfants et petites vies étriquées. Mais que faire de tant de liberté ?impertinence_image.jpg

Habitués à imaginer en duo des histoires d’amour compliquées (Le Tour de valse, Un peu de fumée bleue), le scénariste belge Denis Lapière et le dessinateur espagnol Ruben Pellejero débutent ici un nouveau diptyque prometteur. Inspiré de faits et de personnages réels, ce premier tome ne verse jamais dans l’historique ennuyeux. Lapière se charge de raconter le Mexique bouillonnant de ce début de XXe siècle, quand Pellejero use de son trait, épais et voluptueux, pour donner vie aux courbes pleines des femmes et au désir des hommes. Une plongée sensuelle dans une époque flamboyante.

Achetez L’Impertinence d’un été T1 sur Amazon.fr
+ d’infos sur NouvellesBD.com

Publiez un commentaire