Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Notre mère-la-guerre #1 ****

14 septembre 2009 |

notre_mere_la_guerre_couv.jpgbravo.jpgPar Maël et Kris. Futuropolis, 16 €, le 17 septembre 2009.

Certains album touchent au coeur et vous saisissent les tripes. C’est le cas de Notre-mère la guerre, premier tome d’un triptyque poisseux et poignant, qui se déroule en pleine Première Guerre mondiale. On y fait la connaissance du lieutenant de gendarmerie Roland Vialatte, envoyé en Champagne pour attraper un tueur en série. Ce dernier s’attaque à des femmes, et les abandonne sur le front en laissant sur leur cadavre une lettre d’adieu.

notre_mere_1.jpg

Mais, rapidement, l’intrigue prend un tout autre tour : notre héros, lettré romantique, se retrouve aux prises avec la guerre dans toute son horreur. Ses références littéraires  – Hugo, Péguy – l’ont finalement peu préparé à ce qu’il découvre. Son guide dans ce bourbier est un colonel à la tête d’ « Apaches », de jeunes vauriens qui ont échangé quelques années de prison contre les tranchées, un fusil à la main.

Kris – scénariste notamment d’Un homme est mort et de Coupures irlandaises – a voulu traiter de l’homme en guerre, savoir comment il réagissait face à la barbarie, ce qui changeait en lui et comment il pouvait, après un événement d’une telle insanité, s’en sortir. Il raconte donc des destins individuels, des injustices quotidiennes, et propulse son lecteur en plein bourbier, sans sommation ou presque. Le dessin à la fois puissant et joliment éthéré de Maël donne vie à des personnages atypiques, pour certains inspirés de vrais Poilus. A la lecture de cet ouvrage, la révolte gronde – et pas seulement sur le front.

notre_mere_2.jpg

Achetez Notre mère-la-guerre T.1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire