Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

« On a marché sur la gueule à Tintin »

15 septembre 2007 |

tintin.jpgLa face cachée de Tintin
Curieuse démarche que celle de Bernard Lassablière, fou de Tintin, qui consacre un livre à son idole. Dans On a marché sur la gueule à Tintin, l’homme étudie le reporter du Petit Vingtième en se référant à l’anthropologue René Girard, auteur de La Violence et le Sacré, qui n’a pourtant jamais étudié le héros d’Hergé. « Girard met en évidence le rôle de l’imitation dans le fonctionnement du désir et tout ce qui en résulte, notamment le sacrifice d’un bouc émissaire par un groupe humain », précise l’auteur. Tout en avouant avoir « pillé avec joie » quelques tintinologues de renom – tels Michel Serres, Benoît Peeters, Pierre Assouline ou Serge Tisseron –, Bernard Lassablière pointe une « violence familière » qui paraît pourtant absente de l’œuvre hergéenne. Un ouvrage iconoclaste ! (Vas-y, Étonne moi ! Éditions, 237 pages, 22 euros)

Tags

Commentaires

  1. Pedro Bouça

    Et comment puvons-nous commander ce bouquin?

  2. Pedro Bouça

    Et comment puvons-nous commander ce bouquin?

Publiez un commentaire