Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Retour à Saint-Laurent des arabes ****

19 mars 2012 |

picto-critique-V3-4retour_a_saint_laurent_des_arabes_couvPar Daniel Blancou. Delcourt/Shampooing, 14,95 €, le 14 mars 2012.

Alors que l’on célèbre les 50 ans des accords d’Evian et de l’indépendance de l’Algérie, les bandes dessinées à sortir sur le sujet sont nombreuses. Et celle de Daniel Blancou risque fort de marquer les esprits. Dans ce petit volume, l’auteur se met en scène interrogeant ses parents, qui lui racontent leurs souvenirs des années 60-70 : quand ils étaient jeunes instituteurs dans un camp de harkis dans le Gard.

retour_a_saint_laurent_des_arabes_image1Ils étaient jeunes, beaux et idéalistes. Et surtout naïfs. Car ils confessent aujourd’hui, non sans honte, avoir mis un certain temps à comprendre qui étaient ces centaines de familles parquées dans ces baraquements militaires, et quelles étaient leurs conditions de vie. À travers ce témoignage ému et émouvant, on (re)découvre le sort quasi-inhumain qu’a fait subir la France à ces Algériens qui avaient pourtant soutenu le gouvernement colonial, et qui étaient devenus, à la fin de la guerre, indésirables des deux côtés de la Méditerranée. Le lecteur ne peut alors qu’avoir honte à son tour, honte de son pays qui a bâti des « réserves d’Algériens » qui sont restées debout parfois pendant plus de dix ans…

On l’aura compris, la force du livre de l’auteur de Albert le magnifique et Être riche réside dans la sincérité et la précision du récit vécu, ainsi que dans l’humilité de ses protagonistes. Mais cela ne serait rien sans une mise en scène au millimètre, qui alterne avec fluidité entre scènes de discussions autour d’un café ou dans une voiture, avec la reconstitution d’anecdotes dans ce camp proche de Saint-Laurent des arbres, qui aura tôt fait d’être rebaptisé « des arabes ». Le trait fin, réaliste et sans fioritures de Daniel Blancou, associé à une mise en couleurs étudiée qui donne la nécessaire patine sixties aux décors, offre une grande lisibilité, au service des textes, abondants mais jamais ennuyeux. Voilà donc un travail colossal et minutieux, une bande dessinée instructive et émotionnelle, qui vous mettra à coup sûr une boule au ventre.

Achetez Retour à Saint-Laurent des arabes sur Fnac.com
Achetez Retour à Saint Laurent des arabes sur Amazon.fr
Achetez Retour à Saint Laurent des arabes sur BDfugue.com

retour_a_saint_laurent_des_arabes_image2

Commentaires

Publiez un commentaire