Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Retour sur la Nuit curieuse Super-héros de la Ferme du Buisson

14 octobre 2011 |

BoDoï était partenaire de la Nuit curieuse Super-Héros de la Ferme du Buisson, qui s’est déroulée samedi 8 octobre dans le cadre du festival Temps d’images. Un événement magique et surprenant. Reportage.

nuit_curieuse_sh1Pouvoir déambuler by night dans un centre d’art et de culture estampillé scène nationale, ce n’est pas si courant et c’est d’ailleurs dommage. Mais dès lors que le lieu en question propose au même moment moult manifestations mêlant les joies de la bande dessinée à celles du théâtre, de la musique ou du cinéma, que des visiteurs se pointent masqués, encapés et vêtus de collants en lycra, que les cocktails fluo proposés au bar portent des noms de super-héros et que les siroter dans un jacuzzi est chose permise, sinon recommandée, l’on se dit que l’expérience proposée ne peut être que bien enrichissante…

La deuxième Nuit curieuse organisée par la Ferme du buisson autour du 9e art, après une première en 2009 qui avait déjà tout d’une franche réussite, avait donc choisi pour thème les super-héros. Si quelques films d’époque retraçaient les trépidantes aventures de Captain Marvel et de l’invincible Superman, la thématique adoptée avait aussi pour objectif de questionner la psyché de ces curieux personnages, insipides employés le jour et intrépides justiciers la nuit.

nuit_curieuse_sh3La pièce Lichen-Man ou la solitude du parasite, adaptée par Frédéric Sonntag de la BD Prestige de l’uniforme de Hugues Micol et Loo Hui Phang, proposait de suivre, en humour et musique, la lente métamorphose d’un minable employé de l’industrie pharmaceutique en une toute-puissante créature, mi-homme… mi-lichen. Ses nouveaux pouvoirs et sa monstrueuse apparence (surtout !) allaient bientôt faire battre de l’aile à son couple jusqu’alors sans histoires.

Versus confrontait le corps du performeur Thomas Duquet à celui de son double enregistré, dont il tâchait jusqu’à épuisement de reproduire les mouvements ; pas facile, quand on n’est qu’humain, de se mouvoir au ralenti, de s’arrêter net après une pointe de sprint, ou de léviter nonchalamment à deux pas du sol… N’est pas super-héros qui veut !

nuit_curieuse_sh2Le clarinettiste klezmer Yom, accompagné de ses Wonder Rabbis et des visuels de Pierre Van Hove (photo) inspirés des comics old-school, ont beau avoir fait se trémousser les foules jusqu’à pas d’heure sur le dancefloor, mon petit doigt me dit qu’ils pourraient bien, eux aussi, n’être que de simples mortels…

Comme lors de la Nuit curieuse BD en 2009, les nombreux spectacles et activités proposés en un court laps de temps ne permettaient pas (à moins de détenir quelque super-pouvoir) que l’on assiste à tout, et chacun à sa guise pouvait donc concocter son programme le temps d’un juste répit. En ne laissant pas de place à l’ennui, la Ferme du buisson a une nouvelle fois réussi son pari. L’on regrettera simplement que Tornade ne se soit pointée en milieu de soirée, pour dissiper d’une rafale le vilain crachin qui avait décidé de s’installer…

Pierre Gris

Photo © Bazabuque / Thomas Duquet – Candice Cellier /Pierre Van Hove

PS: notons qu’on peut toujours voir l’exposition dédiée à Poulet aux prunes de Marjane Satrapi (jusqu’au 16 octobre). Avec une première salle assez classique avec croquis et photos du films, une deuxième avec des extraits de la BD éclairés en lumière noire, une autre avec des vidéos extraites du long-métrage et une animation avec un violon cassé… Puis un espace vraiment très chouette où il est obligatoire de… fumer (!) et dans lequel on peut tomber sur la paire de seins géante dans laquelle le personnage central fourre son nez à un moment du film. Enfin, une salle plongée dans le noir, avec le spectre de la mort qui se balade en hologramme : réussi et oppressant.

Publiez un commentaire