Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sarab, première BD interactive du Moyen-Orient

31 mai 2011 |

Lancée récemment et déjà saluée dans le monde arabe, la BD en ligne libanaise Sarab propose aux lecteurs d’influer sur l’intrigue.

sarab_logoDans le monde de Thalamus, détruit par l’excès de technologie, Sarab, jeune apprenti scientifique, découvre un vieillard blessé. Va-t-il lui venir en aide ou simplement prévenir les secours et s’enfuir ? C’est vous qui décidez. Car Sarab.co est une plateforme interactive où les internautes ont 48h pour déterminer la suite des événements, selon le slogan du site : « Vous votez, nous dessinons. »

Si l’idée a germé il y a déjà deux ans, cette bande dessinée interactive n’a été lancée en version d’essai que très récemment. A l’origine du projet, quatre jeunes Libanais : Patricia Heneiné, productrice, Hélène Sawma, illustratrice, Bassem Boustany, développeur et Samer Boustany, éditeur-concepteur et designer. Ils ont été soutenus par « l’accélarateur de start-ups » Seeqnce.

sarab_image1Samer Boustany explique à BoDoï sa démarche : « Nous voulions créer une BD différente. Sur le plan du contenu, presque tous les genres d’histoires ont déjà été racontés. C’est sur le plan de la forme que nous avons décidé d’innover. L’interactivité était la solution idéale pour permettre à nos lecteurs d’être vraiment engagés dans l’intrigue. Ceci nous semble encore plus facile en s’appuyant sur le boom des média sociaux comme Facebook  et Twitter . »

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ? « Nous avons esquissé une structure pour l’histoire avec des étapes-clés, mais le nombre de planches n’est pas limité, poursuit Samer Boustany. En fait, il change suivant le résultat du vote. Certaines décisions entraîneront l’introduction d’une sous-intrigue, d’autres le passage immédiat à un moment précis de l’histoire. Ce processus est très amusant pour nous, en tant qu’auteurs, puisqu’il oblige à créer de nouvelles techniques pour raconter une histoire en perpétuelle évolution. Nous l’appelons « narration organique ». »

sarab_image2Et la technique semble faire l’unanimité, puisque Sarab a déjà obtenu le prix du meilleur contenu en ligne du monde arabe 2011, dans la catégorie « divertissements et jeux ». Ce prix est une initiative bi-annuelle au sein du World Summit Award, lui-même issu du Sommet des Nations unies sur la Société de l’information.

Les créateurs de Sarab planchent actuellement sur des solutions de rentabilité : celles-ci pourraient se concrétiser sous forme d’applications pour les plateformes mobiles. En attendant, la version optimisée du site verra le jour courant juin. Quinze planches y sont visibles pour le moment, en anglais uniquement. Mais il est prévu que la BD soit traduite en plusieurs langues avec, pourquoi pas, la complicité des internautes.

Amandine Schmitt

En savoir plus:
http://sarab.co
www.facebook.com/sarabcomic
twitter.com/sarabcomic

sarab_image3

Publiez un commentaire