Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 15, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

The Artist #2

12 novembre 2018 |
SERIE
The Artist
ALBUM
Le cycle éternel - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
19/10/2018
EAN
2916254544
Achat :

La vie d’artiste est un dur labeur ! Il doit avoir l’air frais, porter un noeud papillon ringard, se rendre à des expos sans intérêt — celle, par exemple, des sculptures de homard en impression 3D ­— et surtout ne jamais regarder dans les yeux la femme d’un collectionneur. Oui, l’artiste, désabusé par le progrès et l’innovation, succombe à la répétition sans atteindre ce fameux Graal de l’art absolu. Et le plus souvent pour une vie de misère. Alors plutôt que de se lamenter, Anna Haifish préfère sublimer la routine…

artist_pgL’auteure allemande Anna Haifisch publie régulièrement sur Vice, travaille pour de nombreux magazines et jouit d’un vrai succès outre-Rhin. L’éditeur français Misma ne pouvait donc pas passer à côté. Pour cette suite, The Artist creuse le panorama du monde de l’art. Un milieu mondain, parfois crétin ou absurde et l’occasion de railler au passage la condition de l’artiste maudit, inutile socialement. Car là où l’auteur fait mouche, c’est dans ce style si particulier qui marie couleurs pop, presque joyeuses, et un ton mi-amusé mi-désespéré empreint de doutes et d’angoisses face à la création. Rien de très original dans le contenu peut-être mais une manière unique d’en parler. L’auteure a ainsi recours aux images, convoquant des animaux, maltraitant quelques figures – Bip bip a fait un burn out et Titi – de Titi et Grosminet – a vu sa réputation ruinée après avoir tenu des propos racistes chez Letterman. Et manie la blague avec délice et autodérision. L’humour et le trait fragile dessinant ainsi une jolie poésie, rarement vue ailleurs, qui explose dans une splendide et puissante mélopée finale. Et comme chez Simon Hanselmann, ce qui paraît anecdotique devient, au fil des strips, d’une profondeur touchante. Il faut donc prendre son temps pour mieux se laisser séduire par cet univers un brin loufoque.

Publiez un commentaire