Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

28 Comments

Top ten mars 2009: les meilleurs albums du mois

1 avril 2009 |

Parmi les centaines d’albums sortis en mars 2009, voici les dix préférés de la rédaction.

jolies_tenebres_critique.jpg dans_mes_yeux_couv.jpg animalz_vignette.jpg saubon_vignette.jpg couv_agrippine_deconfite.jpg
freaks_squeele2_vignette.jpg correspondante_couv.jpg le_suedois_vignette.jpg ines.jpg umbrella_academy_vignette.jpg

Jolies Ténèbres. Par Kerascoët et Fabien Vehlmann (Dupuis).
Dans mes yeux. Par Bastien Vivès (Casterman/KSTR).
Animal’z. Par Enki Bilal (Casterman).
Saubón, le petit canard. Par Carlos Nine (Les Rêveurs).
Agrippine #8. Par Claire Bretécher (Dargaud).
Freak’s Squeele #2. Par Florent Maudoux (Ankama).
Correspondante de guerre. Par Daphné Collignon et Anne Nivat (Soleil).
Le Suédois. Par Christophe Gaultier (Futuropolis).
Inès. Par Jérôme d’Aviau et Loïc Dauvillier (Drugstore).
Umbrella Academy #1. Par Gabriel Ba et Gerard Way (Delcourt).

Et vous, quel sont vos albums préférés de mars 2009 ?

Commentaires

  1. pascal

    comme premier avril c’est trop voyant,même pas pris ha ha …le resultat est trop orienté, pas si bête.en plus,je suis pas une fille.

  2. pascal

    comme premier avril c’est trop voyant,même pas pris ha ha …le resultat est trop orienté, pas si bête.en plus,je suis pas une fille.

  3. Heu, que voulez-vous dire Pascal-qui-n’est-pas-une-fille?
    Je vous assure que ce top ten n’est pas un poisson d’avril, ce sont véritablement nos albums préférés du mois. C’est orienté? Sans doute, oui, un peu, c’est le principe de la critique (l’avis d’une personne, à un moment donné). Mais ce qui est sûr, c’est que ces dix albums font l’unanimité (ou presque) à BoDoï.
    Enfin, quel rapport avec être une fille ou un garçon. Franchement, je ne vois pas

  4. Heu, que voulez-vous dire Pascal-qui-n’est-pas-une-fille?
    Je vous assure que ce top ten n’est pas un poisson d’avril, ce sont véritablement nos albums préférés du mois. C’est orienté? Sans doute, oui, un peu, c’est le principe de la critique (l’avis d’une personne, à un moment donné). Mais ce qui est sûr, c’est que ces dix albums font l’unanimité (ou presque) à BoDoï.
    Enfin, quel rapport avec être une fille ou un garçon. Franchement, je ne vois pas

  5. pascal

    c’est pourtant simple. tous ces palmarès, trés orientées, n’ont pour but que de capter le public féminin, le public acheteur de livres. c’est pathétique (et hautement commercial). tout ça graisse bien les rouages de la chaîne du livre et tant pis pour l’équité et la vision large.un exemple en passant, clair de lune sort une série d’ouvrages sur les fumetti, pas un mot chez vous! pourtant c’est de la bd. pas trés féminine je le reconnais. que d’auteurs superbes et maîtres du noir et blanc(il n’y a pas que pratt et chabouté) et on les ignore. ce genre de politique vous a déjà couté suffisament cher, alors … toute la rédac n’a qu’un point de vue, il vous manque un avis différent pour rééquilibrer ce site. vive tex willer! tant de maîtres de part le monde pas culturellement correct. vous les explorateurs explorez vraiment.

  6. pascal

    c’est pourtant simple. tous ces palmarès, trés orientées, n’ont pour but que de capter le public féminin, le public acheteur de livres. c’est pathétique (et hautement commercial). tout ça graisse bien les rouages de la chaîne du livre et tant pis pour l’équité et la vision large.un exemple en passant, clair de lune sort une série d’ouvrages sur les fumetti, pas un mot chez vous! pourtant c’est de la bd. pas trés féminine je le reconnais. que d’auteurs superbes et maîtres du noir et blanc(il n’y a pas que pratt et chabouté) et on les ignore. ce genre de politique vous a déjà couté suffisament cher, alors … toute la rédac n’a qu’un point de vue, il vous manque un avis différent pour rééquilibrer ce site. vive tex willer! tant de maîtres de part le monde pas culturellement correct. vous les explorateurs explorez vraiment.

  7. Décidément, je ne comprends pas cette histoire de public féminin. Parce qu’il n’y a pas de BD avec des zombies ce mois-ci, c’est forcément des BD pour les filles? Help me girls!

    Concernant la vision large, nous nous efforçons de montrer la diversité de la bande dessinée, du manga au blog, en passant par le réalisme, la fantasy, l’humour, les comics ou le travail des éditeurs indépendants.
    Sur l’équité: pas d’équité qui tienne dans un top ten, c’est un classement subjectif des albums préférés de la rédaction ce mois-ci.

    Enfin, sur la production Clair de Lune, nous serions ravis de l’évoquer. Mais voilà bien longtemps que cet éditeur refuse de communiquer sur ses livres. Donc nous sommes coincés.

    Bien à vous Pascal (et merci de vos conseils de lecture, j’ai bien noté pour Tex Willer)

  8. Décidément, je ne comprends pas cette histoire de public féminin. Parce qu’il n’y a pas de BD avec des zombies ce mois-ci, c’est forcément des BD pour les filles? Help me girls!

    Concernant la vision large, nous nous efforçons de montrer la diversité de la bande dessinée, du manga au blog, en passant par le réalisme, la fantasy, l’humour, les comics ou le travail des éditeurs indépendants.
    Sur l’équité: pas d’équité qui tienne dans un top ten, c’est un classement subjectif des albums préférés de la rédaction ce mois-ci.

    Enfin, sur la production Clair de Lune, nous serions ravis de l’évoquer. Mais voilà bien longtemps que cet éditeur refuse de communiquer sur ses livres. Donc nous sommes coincés.

    Bien à vous Pascal (et merci de vos conseils de lecture, j’ai bien noté pour Tex Willer)

  9. Benjamin, tu es une fille qui s’ignore, voilà tout ! 😉
    Alors selon vous, Pascal, Animal’z et Le Suédois, pour ne citer qu’eux, seraient des albums hautement féminins ? En quoi précisément ? Je suis curieuse…

  10. Benjamin, tu es une fille qui s’ignore, voilà tout ! 😉
    Alors selon vous, Pascal, Animal’z et Le Suédois, pour ne citer qu’eux, seraient des albums hautement féminins ? En quoi précisément ? Je suis curieuse…

  11. pascal

    parce que c’est du culturellement correct. un formatage de bd dont on a pas honte de parler sans passer pour débile,avec des thèmatiques ,une forme auquelles sont sensibles un lectorat feminin qui achète .ce n’est pas un problème en soi ,c’est juste la seule bd qui a le droit de vie (en tout cas de reconnaissance) dans les médias.on n’entend parler que de ça! ce problème existe aussi en litterature admetez-le.et puis il existe aussi de la bd de mecs, j’ aime pas plus,mais il faut bien reconnaître que vous n’en parlez pas beaucoup.le problème n’est pas dans le rapport hommes femmes, mais sur la surface d’exposition médiatique c’est tout.il faut un juste équilibre. doucement les féministes,on mord pas… et puis vous allez voir q’un jour le géniaaaal bilal va devenir scénariste…

  12. pascal

    parce que c’est du culturellement correct. un formatage de bd dont on a pas honte de parler sans passer pour débile,avec des thèmatiques ,une forme auquelles sont sensibles un lectorat feminin qui achète .ce n’est pas un problème en soi ,c’est juste la seule bd qui a le droit de vie (en tout cas de reconnaissance) dans les médias.on n’entend parler que de ça! ce problème existe aussi en litterature admetez-le.et puis il existe aussi de la bd de mecs, j’ aime pas plus,mais il faut bien reconnaître que vous n’en parlez pas beaucoup.le problème n’est pas dans le rapport hommes femmes, mais sur la surface d’exposition médiatique c’est tout.il faut un juste équilibre. doucement les féministes,on mord pas… et puis vous allez voir q’un jour le géniaaaal bilal va devenir scénariste…

  13. Tout est relatif, et subjectif, certes. Mais je ne partage pas votre opinion, Pascal. Je ne vois vraiment pas en quoi les BD de ce top 10 seraient plus formatées que d’autres et surtout plus féminines (Le Suédois, âpre histoire de fiertés masculines, serait un ouvrage dédié aux femmes???). Donnez-nous donc d’autres exemples d’albums non « culturellement corrects » et non féminins, afin de nous éclairer.

  14. Tout est relatif, et subjectif, certes. Mais je ne partage pas votre opinion, Pascal. Je ne vois vraiment pas en quoi les BD de ce top 10 seraient plus formatées que d’autres et surtout plus féminines (Le Suédois, âpre histoire de fiertés masculines, serait un ouvrage dédié aux femmes???). Donnez-nous donc d’autres exemples d’albums non « culturellement corrects » et non féminins, afin de nous éclairer.

  15. pascal

    un exemple qui va vous faire rire…soleil sort des intégrales de rahan en noir et blanc grand format.alors hein là avouez,pour les filles… malgré le petit slip en peau de bête .pourtant le si méprisé cheret (le dessinateur) a dans des pages explosant de vie, été le precurseur du style global actuel dont les italiens sont les rois ,quarante ans avant tout le monde.dès le debut, il a mixé et absorbé dans sa série , les styles et codes du comics, des mangas ,de la bd argentine et phillipine ,de l’animation etc…en en tirant le meilleur .là, il y égale ces maîtres. des maîtres du mouvement,de la perspective, du dynamisme ,de la mise en page ,de l’angle de vue, du noir et blancet j’en passe.vu qu’à l’époque,tous ces styles étaient peu visibles en france,on peu même parler de vision.j’ en entend rire de ses approximations anatomiques et de ses personnages clonés mais bon.si d’un point de vue culturellement correct tout ça c’est misérable, du point de vue histoire de la bd d’ici ,c’est majeur.alors parlez en. ça n’empèche pas de reconnaître qu’aujourd’hui, cheret usé par les cadences infernales qui lui ont été imposées est un auteur rincé et sans grand intéret. mais il en vaut bien d’autres. il faut dire aussi que malgré les apparences, la série avait aussi du fond.elle illustrait en filigrane des aventures de rahan tout l’idéal communiste qu’on y adhére ou pas. d’où un côté sociologique .c’était tout le talent de l’immense scénariste roger lécureux qui avait le plus grand des génie réinventer sans cesse la même chose.voilà c’est la première chose qui me vient,mais les exemples à citer sont nombreux et moins tournés vers le passé.quand aux bd de ce top10 si elles ne sont pas plus formatées que d’ autres, elles ne le sont pas moins. alors inutile d’en faire des oeuvres quand les autres seraient des produits.cette remarque vaut pour tous les médias qui parlent de bd.

  16. pascal

    un exemple qui va vous faire rire…soleil sort des intégrales de rahan en noir et blanc grand format.alors hein là avouez,pour les filles… malgré le petit slip en peau de bête .pourtant le si méprisé cheret (le dessinateur) a dans des pages explosant de vie, été le precurseur du style global actuel dont les italiens sont les rois ,quarante ans avant tout le monde.dès le debut, il a mixé et absorbé dans sa série , les styles et codes du comics, des mangas ,de la bd argentine et phillipine ,de l’animation etc…en en tirant le meilleur .là, il y égale ces maîtres. des maîtres du mouvement,de la perspective, du dynamisme ,de la mise en page ,de l’angle de vue, du noir et blancet j’en passe.vu qu’à l’époque,tous ces styles étaient peu visibles en france,on peu même parler de vision.j’ en entend rire de ses approximations anatomiques et de ses personnages clonés mais bon.si d’un point de vue culturellement correct tout ça c’est misérable, du point de vue histoire de la bd d’ici ,c’est majeur.alors parlez en. ça n’empèche pas de reconnaître qu’aujourd’hui, cheret usé par les cadences infernales qui lui ont été imposées est un auteur rincé et sans grand intéret. mais il en vaut bien d’autres. il faut dire aussi que malgré les apparences, la série avait aussi du fond.elle illustrait en filigrane des aventures de rahan tout l’idéal communiste qu’on y adhére ou pas. d’où un côté sociologique .c’était tout le talent de l’immense scénariste roger lécureux qui avait le plus grand des génie réinventer sans cesse la même chose.voilà c’est la première chose qui me vient,mais les exemples à citer sont nombreux et moins tournés vers le passé.quand aux bd de ce top10 si elles ne sont pas plus formatées que d’ autres, elles ne le sont pas moins. alors inutile d’en faire des oeuvres quand les autres seraient des produits.cette remarque vaut pour tous les médias qui parlent de bd.

  17. didier

    pascal, t

  18. didier

    pascal, t

  19. didier

    pascal ! tais-toi quand tu parles ! ton argumentation sonne aussi creuse qu’une noix séchée !

  20. didier

    pascal ! tais-toi quand tu parles ! ton argumentation sonne aussi creuse qu’une noix séchée !

  21. Sylvain

    « Enfin, sur la production Clair de Lune, nous serions ravis de l’évoquer. Mais voilà bien longtemps que cet éditeur refuse de communiquer sur ses livres. Donc nous sommes coincés. »

    Beau travail de journaliste dans ce cas. En fait, vous ne faites que servir la soupe à ceux qui vous envoient des bouquins.
    Vous avez le droit d’aller en librairie, de savoir ce qui se passe, de savoir ce qui se vend, d’obtenir des informations par d’autres sources.
    Mais j’oublie une chose. vous n’êtes pas des journalistes.

  22. Sylvain

    « Enfin, sur la production Clair de Lune, nous serions ravis de l’évoquer. Mais voilà bien longtemps que cet éditeur refuse de communiquer sur ses livres. Donc nous sommes coincés. »

    Beau travail de journaliste dans ce cas. En fait, vous ne faites que servir la soupe à ceux qui vous envoient des bouquins.
    Vous avez le droit d’aller en librairie, de savoir ce qui se passe, de savoir ce qui se vend, d’obtenir des informations par d’autres sources.
    Mais j’oublie une chose. vous n’êtes pas des journalistes.

  23. Cher Sylvain,
    au risque de vous décevoir, nous sommes bien des journalistes. Et nous ne servons la soupe à personne: nous mettons en avant nos livres coups de coeur, nous descendons ceux qui, à nos yeux, le méritent.
    Et bien sûr que nous continuons à aller en librairie, car – je vous rejoins là-dessus – ce n’est pas en attendant de recevoir des bouquins assis derrière son bureau que l’on peut apprécier la diversité éditoriale du moment.

    Toutefois, pour parler d’un livre, il faut l’avoir lu (ça c’est du boulot de journaliste – rassembler des informations sur les sorties et les ventes ne suffit pas). Alors voilà pourquoi on ne parle pas de ceux de Clair de Lune, car cet éditeur est un des rares qui ne nous offre pas la possibilité de découvrir ses livres (il existe des moyens moins coûteux que d’envoyer des exemplaires, vous savez… le pdf par exemple). Et nous le regrettons, car ce n’est pas en feuilletant en quelques minutes d’épais romans graphiques debout dans les rayons d’une librairie qu’on peut faire du bon travail…

    En espérant avoir répondu à vos interrogations sur ce sujet,

    Benjamin Roure, journaliste, responsable de la rédaction de BoDoï.info

  24. Cher Sylvain,
    au risque de vous décevoir, nous sommes bien des journalistes. Et nous ne servons la soupe à personne: nous mettons en avant nos livres coups de coeur, nous descendons ceux qui, à nos yeux, le méritent.
    Et bien sûr que nous continuons à aller en librairie, car – je vous rejoins là-dessus – ce n’est pas en attendant de recevoir des bouquins assis derrière son bureau que l’on peut apprécier la diversité éditoriale du moment.

    Toutefois, pour parler d’un livre, il faut l’avoir lu (ça c’est du boulot de journaliste – rassembler des informations sur les sorties et les ventes ne suffit pas). Alors voilà pourquoi on ne parle pas de ceux de Clair de Lune, car cet éditeur est un des rares qui ne nous offre pas la possibilité de découvrir ses livres (il existe des moyens moins coûteux que d’envoyer des exemplaires, vous savez… le pdf par exemple). Et nous le regrettons, car ce n’est pas en feuilletant en quelques minutes d’épais romans graphiques debout dans les rayons d’une librairie qu’on peut faire du bon travail…

    En espérant avoir répondu à vos interrogations sur ce sujet,

    Benjamin Roure, journaliste, responsable de la rédaction de BoDoï.info

  25. pascal

    didier, tu parles de quoi là de ta tête ? en plus il parait que ça fait les mains qui tremblent…

  26. pascal

    didier, tu parles de quoi là de ta tête ? en plus il parait que ça fait les mains qui tremblent…

  27. Bon, on se calme là, sinon je ferme les commentaires… Non, mais alors!
    et puis, vous allez bientôt avoir un nouveau top ten, celui d’avril, pour vous défouler (mais poliment, hein?!)

  28. Bon, on se calme là, sinon je ferme les commentaires… Non, mais alors!
    et puis, vous allez bientôt avoir un nouveau top ten, celui d’avril, pour vous défouler (mais poliment, hein?!)

Publiez un commentaire