Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

« Vive les pédés », un salutaire recueil de Copi

7 janvier 2015 |

copiDans la lignée du précédent volume Les Filles n’ont pas de banane, l’éditeur Olivius poursuit son anthologie consacrée aux bandes dessinées de Copi, l’auteur argentin disparu en 1987. Titre programmatique pour un contenu drolatique, Vive les pédés et autres fantaisies regroupe les pages et dessins parus dans Charlie Mensuel, Hara-Kiri, Gai Pied Hebdo et Libération entre 1970 et 1984. Ce recueil est une ode aux minorités notamment sexuelles : pédés, trans, prostituées, culs-de-jatte et autres déviants en tous genres, les marginaux d’une époque, pas beaucoup moins aujourd’hui. En ligne de mire, une cible logique, le clergé !

L’album rappelle tout le talent de dialoguiste de ce dramaturge prolifique, avec en guest-star l’incontournable Libérett’, nécrophile, romantique, ou repentie, transsexuel fétiche de l’auteur, qui ne se refuse rien entre perversité et nymphomanie. Il n’en fallait pas plus pour choquer toute une société policée à une époque où être gai était encore un délit. Armé d’un graphisme ultra-dépouillé au service du texte, Copi singe sa condition, en rit, la caricature et l’assume jusqu’à l’excès grâce à un humour bête et méchant, potache ou complètement noir, en provocateur jusqu’au-boutiste. Dans « ces dessins qui oscillent entre la caricature de presse et le graffiti de pissotière », c’est bien l’esprit frondeur d’Hara Kiri et de Charlie Mensuel qui baigne ces pages souvent jubilatoires, Copi adressant fièrement son majeur à la face du monde.

vive_les_pedes_image1Petit théâtre de papier chargé de fantaisies scabreuses, Vive les pédés montre par exemple « une femme debout » sodomiser le Pape, une sœur en mission se faire abuser par un petit sauvage ou une vieille fille terroriste forcer un prêtre à l’unir au pygmée sénégalais qui l’a mise enceinte… Un programme hilarant. Et du coup, à l’heure où s’affichent plus que jamais les conservatismes, ces saynètes libérées de tout interdit et d’une intelligence folle résonnent encore de toute leur force avec notre modernité. Une heureuse et salutaire initiative, éclairée par l’intéressante préface de Thibaud Croisy.

_______________________

Vive les pédés et autres fantaisies.
Par Copi.
Olivius, 24 €, octobre 2014.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

_______________________

vive_les_pedes_image2

 

 

Commentaires

  1. MATZ

    Je suis (100 %) pédé (et pas GAY !) b; et j’en suis fier !!!
    Erik

  2. MATZ erik

    Je suis (1 sale) pédé (et j’assume !).

Publiez un commentaire