Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Aliénor Mandragore #1

22 septembre 2015 |
SERIE
Aliénor Mandragore
ALBUM
Merlin est mort, vive Merlin ! - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
12 €
DATE DE SORTIE
02/09/2015
EAN
2369811978
Achat :

alienor#1_extraitOn a beau être un druide renommé et réputé, on n’est pas à l’abri d’une malencontreuse erreur d’appréciation. C’est ce que Merlin va apprendre à ses dépens. Alors qu’il se promène en pleine forêt de Brocéliande avec sa jeune fille Aliénor, dans le but de lui enseigner les rudiments de la magie, le vieil enchanteur va tomber nez à nez avec une mandragore. Bien connue des sorciers, cette plante magique, très recherchée, a le désagréable inconvénient de tuer sur le champ la première personne qui entend son cri lorsqu’on la sort de terre. Cette rencontre va sonner le glas du pauvre Merlin, trop confiant et bien trop imprudent. Enfin presque: malgré ce léger contretemps, il n’est pas décidé à abandonner sa fillette, encore moins la laisser entre les mains de Morgane la fée, son ennemie jurée. Voilà qui promet des jours bien agités.

Le duo rémois Thomas Labourot (Garance) et Séverine Gauthier (L’Homme Montagne), membres de l’Atelier 510TTC et à qui l’ont doit notamment la série Washita, débarque pour la première fois dans les pages du catalogue des éditions Rue de Sèvres. Ensemble, ils ont décidé d’explorer, de revisiter et de dynamiser l’univers légendaire du Roi Arthur. Direction la forêt de Brocéliande donc, pour faire la connaissance d’un Merlin un brin siphonné, de sa fille Aliénor, d’un Lancelot en culotte courte, de Viviane la dame du Lac, sans oublier la fée Morgane. Ce premier opus ouvre un cycle qui devrait compter trois tomes, et dès les premières planches l’ambiance décalée, joyeuse et mystique, séduit. Les interactions entre les personnages se mettent en place rapidement, et on cerne assez vite les enjeux du scénario. Que ce soit du côté des personnages ou des décors, le trait et la gamme de couleurs choisie sont très convaincants. On termine la lecture de cet ouvrage avec la découverte de l’Écho de Brocéliande, un sympathique « journal-bonus » qui vient enrichir cet univers naissant. Parions qu’Aliénor Mandragore sera rapidement adoptée par les jeunes lecteurs, toujours friands de sorcellerie et de légendes.

alienor#1_planche

Publiez un commentaire