Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Blue Period #1

20 janvier 2021 |
SERIE
Blue Period
DESSINATEUR(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
7.50 €
DATE DE SORTIE
20/01/2021
EAN
2811645381
Achat :

blue-period-image1 Est-ce que le talent existe ? N’est-ce pas le travail qui compte avant tout ? Mais alors, si on croise quelqu’un de plus jeune que soi et qu’il est plus doué, cela veut-il dire qu’on est un paresseux ? Ou alors est-ce l’expérience qui fait la différence ? La sensibilité, le feeling, l’environnement propice à l’éveil ? Toutes ces questions, le lycéen Yatora s’en fiche éperdument… du moins pour l’instant. Tel Will Hunting, c’est un petit génie qui ne veut pas faire de vagues, et qui traîne avec ses potes qui sont de joyeux voyous pas franchement méchants. Être dans la norme, bien travailler, c’est un peu son crédo à Yatora. Mais ne lui manque-t-il pas quelque chose ? Une passion, un but ? Et quand bien même, une passion peut-elle être passer de simple hobby à plan de carrière ? Yatora va vivre un soudain éveil à l’art, à la réalité de la vie, fort délicat dans un Japon où les esprits cartésiens et spirituels se confrontent…

Car un matin, ce beau lycéen découvre un tableau sublime au club d’art de son établissement. C’est l’électrochoc, la révélation, le moyen pour lui d’être enfin lui-même, de renaître, de communiquer au-delà des mots ce qui se cache depuis des lustres dans son cœur. Mais le talent, qu’il soit réel ou non (le débat n’étant pas prêt de se résoudre entres passionnées d’art), s’il n’est pas entretenu, travaillé, et confronté à certaines techniques picturales pointues, n’est rien. Il stagne, il s’émousse, il s’ennuie… Alors Yatora veut aller dans l’une des plus prestigieuses fac d’art de Tokyo, où seuls 1,5% des candidats lycéens sont admis. Le défi est de taille. Même si Yatora a un bon sens artistique, la technique lui fait cruellement défaut, mais qu’importe, puisqu’il a désormais le feu sacré ! Ainsi parfois la volonté, la ténacité, la discipline sont plus importantes que le talent pur. Qu’importe les génies, le regard des autres, le doute quant à l’avenir incertain où même les plus doués des élèves des facultés de Tokyo ont du mal à trouver un travail… Yatora renaît enfin !

blue-period-image3

Si le style de Tsubasa Yamaguchi est plutôt académique, sa mise en scène parvient à mettre en lumière la passion de ses protagonistes, leurs doutes, leurs coups de génie, mais surtout leurs interrogations ! Blue Period réussit ainsi à alterner visions oniriques d’un passionné et descriptions précises de différentes techniques picturales, et même à donner quelques astuces très simples de dessin accessibles au néophyte ! Passionné, passionnant et didactique, Blue Period est un excellent manga sur la passion de l’art… et bien plus que cela.

Kara

© Tsubasa Yamaguchi / Kodansha Ltd.

blue-period-image2

Publiez un commentaire