Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

BoDoï vous souhaite de joyeuses fêtes !

23 décembre 2011 |

Toute l’équipe de BoDoï vous souhaite une très bonne fin d’année 2011.

comics_noelTrêve des confiseurs oblige, nous serons en vacances la semaine prochaine, ce qui réduira donc les parutions sur BoDoï. Vous aurez tout de même droit, chaque jour, à une nouvelle critique (au moins !).

Rendez-vous lundi 2 janvier pour reprendre le fil de toute l’actualité de la bande dessinée. D’ici là, joyeux Noël et excellent réveillon de la Saint-Sylvestre !

Votez pour cet article

Images © DC Comics – couverture d’Action Comics datant de 1947.

Commentaires

  1. François Pincemi

    2011 est mort, vive 2012! On parle assez souvent de crise et de récession, mais je remarque que le rapport Rattier mentionne un nombre de parutions plus important qu’en 2010. Donc tout va très bien, madame la Marquise! Je constate toutefois que le volume de rééditions progresse, preuve de l’engouement du public pour les redécouvertes de classiques injustement oubliés, ou en tout cas insuffisamment mis à l’honneur. Le secteur de la BD indé ne semble plus trop avoir la cote, sauf évidemment chez les gens qui établissent la fameuse liste d’albums à lire en charentaises et en buvant du Pinot. Gageons que 2012 sera encore une année de prospérité pour l’ensemble du secteur! Car ne nous leurrons pas, s’il y a de plus en plus d’éditeurs et d’auteurs, c’est bien que le secteur est rentable!! La TVA à 7% risque de pénaliser éditeurs et libraires, c’est dommage, j’aurai préféré pour ma part une TVA à 0% pour le francobelge, et de 33% pour les traductions de livres conçus à l’extérieur de l’Europe, Japon et Etats-Unis en tête. Idem pour les livres numériques qui s’adressent à des technophiles bobos et surpayés, à l’écart des préoccupations basiques de monsieur tout le monde. Mais bon, je ne peux hélas refaire le monde à moi tout seul, c’est bien dommage! Je me fatigue déjà assez à poster des messages intéressants qui s’amusent à reflechir comme l’excellent hebdo Pilote à la fin des années soixante.
    Le caractère de l’exception culturelle franco-belge doit être préservé. Une fiscalité intelligente se doit d’orienter le public vers les produits Made in France and Belgium (ou Belgica). Il serait intéressant également de subventionner les éditeurs qui impriment chez nous, et de taxer ceux qui délocalisent en Europe de l’Est ou en Chine. Voila, bien cordialement aux hommes, et je fais la bise aux autres lectrices de bodoï, site tolérant qui a permis au retraité que je suis d’exprimer ma passion sur la BD en 2011, sans censure!

  2. François Pincemi

    2011 est mort, vive 2012! On parle assez souvent de crise et de récession, mais je remarque que le rapport Rattier mentionne un nombre de parutions plus important qu’en 2010. Donc tout va très bien, madame la Marquise! Je constate toutefois que le volume de rééditions progresse, preuve de l’engouement du public pour les redécouvertes de classiques injustement oubliés, ou en tout cas insuffisamment mis à l’honneur. Le secteur de la BD indé ne semble plus trop avoir la cote, sauf évidemment chez les gens qui établissent la fameuse liste d’albums à lire en charentaises et en buvant du Pinot. Gageons que 2012 sera encore une année de prospérité pour l’ensemble du secteur! Car ne nous leurrons pas, s’il y a de plus en plus d’éditeurs et d’auteurs, c’est bien que le secteur est rentable!! La TVA à 7% risque de pénaliser éditeurs et libraires, c’est dommage, j’aurai préféré pour ma part une TVA à 0% pour le francobelge, et de 33% pour les traductions de livres conçus à l’extérieur de l’Europe, Japon et Etats-Unis en tête. Idem pour les livres numériques qui s’adressent à des technophiles bobos et surpayés, à l’écart des préoccupations basiques de monsieur tout le monde. Mais bon, je ne peux hélas refaire le monde à moi tout seul, c’est bien dommage! Je me fatigue déjà assez à poster des messages intéressants qui s’amusent à reflechir comme l’excellent hebdo Pilote à la fin des années soixante.
    Le caractère de l’exception culturelle franco-belge doit être préservé. Une fiscalité intelligente se doit d’orienter le public vers les produits Made in France and Belgium (ou Belgica). Il serait intéressant également de subventionner les éditeurs qui impriment chez nous, et de taxer ceux qui délocalisent en Europe de l’Est ou en Chine. Voila, bien cordialement aux hommes, et je fais la bise aux autres lectrices de bodoï, site tolérant qui a permis au retraité que je suis d’exprimer ma passion sur la BD en 2011, sans censure!

Publiez un commentaire