Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Expo Winshluss, la visite guidée

29 janvier 2009 |

Son Pinocchio est l’une des sensations de 2008. Normal que le Festival d’Angoulême consacre une exposition à Winshluss, alias Vincent Paronnaud. L’auteur mêle ses oeuvres dessinées et l’univers de son prochain film, Villemolle 81, dans une installation déjantée. On y entre comme dans un cimetière, en franchissant une grille…

Les tombes pullulent, évidemment. Celle de Winshluss, sur laquelle trône un renard noir et une composition florale rose du meilleur goût. Au dos de la stèle, une épitaphe fracassante: « Ni Dieu, ni maître, juste une gonzesse ». Le mausolée de Marjane Satrapi, de style oriental, côtoie les restes de Cizo ou de Jean-Christophe Menu.

winshluss16.jpg   winshluss10.jpg  winshluss2.jpg winshluss18.jpg  winshluss9.jpg 

Des planches de Monsieur Ferraille ou Pinocchio sont parsemées d’une biographie laudative. On apprend que Winshluss, lorsqu’il était un « ado tardif », s’était mis à la musique « pour emballer les filles ». Avant de se révéler « plus doué pour dessiner les pochettes que pour jouer de la guitare ».

Le cinéma occupe une bonne place, avec une maquette de Villemolle, une décharge censée devenir une bibliothèque, ou encore la tanière d’un « véritable hamster de Villemolle », vraiment bien planqué sous les feuilles mortes.

winshluss3.jpg  winshluss8.jpg  winshluss6.jpg  winshluss9.jpg   winshluss13.jpg

On se délecte aussi d’un petit film réalisé en 2003 à la gloire de Monsieur Ferraille, star hollywoodienne lancée dans les années 50 par Tequilaccion Peliculas. Grandeur et déchéance sont au programme: le héros sort un single rap, fait un bide, est pris le nez dans la cocaïne, fraude le fisc… Hilarant.

winshluss4.jpg   winshluss12.jpg  winshluss11.jpg  winshluss14.jpg winshluss5.jpg 

© Photos © BoDoï

Commentaires

Publiez un commentaire