Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

FREMION

23 août 2006 |

SF ERE
Élu écolo pur et mûr, pilier de Fluide Glacial, Frémion le touche à tout a aussi donné dans la SF. Revoici Tongre, un beau petit roman, grand prix du livre jeunesse 1983, montrant la vie de surprenants mammifères intelligents sur une planète lointaine évidemment salopée par l’homme (éd. Le Navire en Pleine Mer, 11,50 euros, www.lenavireenpleinemer.fr). Mais qui rééditera Ronge, du même Frémion, autre roman SF publié en 1988 au Fleuve Noir, dans lequel il réglait ses comptes avec le tourisme de masse à coups de tsunami ? Un précurseur qui ne crachait pas sur la gaudriole. Le roman, pas pour les enfants celui-ci, commençait tristounet : « Hint bandait plutôt mou ». Mais heureusement, tout s’arrangeait très vite (FN anticipation 1647, épuisé).

Commentaires

  1. à Propos de Ronge:
    ah les camps de vacance… Ahahah…
    Ce livre est drôle, c’est une bonne critique sociale dans laquelle des gens de tout millieu se retrouve en espérant se faire bronzer la pillule. Depuis les bronzés dieu sait que les camps de vacance sont encore plus ringards qu’ils ne l’étaient.

    Comme dans la plupart des livres Frémion le sexe y est bien présent et on ne verse pas dans sentimentalisme.

    Nous retrouvons dans ce livre un certain nombre de personnages que nous pouvons croiser à peu près n’importe où: des moches intravertis en passant par les faux-beaux, les vieux beaufs… Aucun d’eux n’est sympathiques la France moyenne ne l’est pas beaucoup plus et quand survient le drame on ne regrette presque personne, car nous montons d’un cran dans la mesquinerie.

    Je ne suis pas méchant en écrivant ce commentaire mais tout aussi réaliste que l’auteur. Ce livre est à mon avis bien trop court, mais cela ne peut qu’en renforcer l’efficacité.

Publiez un commentaire