Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Geluck, l’homme à la tête de chat

19 octobre 2008 |

Le_Chat.jpgIl a 25 ans et toutes ses griffes. Créé en mars 1983 par Philippe Geluck, à 700 mètres de la maison d’Hergé, Le Chat s’exprime depuis avec un humour acéré, d’abord dans la presse (le quotidien belge Le Soir), puis en albums (édités par Casterman). France 5 consacre un documentaire d’une heure à son auteur, qui se transforme au fil des minutes en portrait affûté du matou. En 1980, Geluck dessine son propre faire-part de mariage, et se représente, ainsi que sa femme, sous forme de félins. Trois ans plus tard, à la naissance de son premier enfant, il récidive, ajoutant un chaton sur le carton. En griffonnant quelques croquis supplémentaires, l’auteur a l’impression « de trouver quelque chose de sympa, qui [le] fait rire ». Et, aussi simplement que ça, Le Chat naît.

« Au début, mon trait était hésitant, je n’étais pas très habile, avoue Philippe Geluck. Encore aujourd’hui, je suis un dessinateur appliqué, je travaille toujours au crayon avant de passer le résultat à l’encre. Il m’arrive même parfois de rater Le Chat. » Son héros est pourtant l’agrégation de formes géométriques simples, quelques ronds et triangles judicieusement placés. L’attrait de l’animal vient de son esprit caustique, souvent cynique, et de son sens de l’absurde. « Philippe Geluck joue toujours de la physique de son médium, analyse le critique d’art Pierre Sterckx, en pointant notamment son art de l’ellipse. Il crée un paradoxe entre la vitesse du langage et l’immobilité de ce gros machin, affiche une vraie cruauté et une belle connaissance de la langue, qu’il traficote tout le temps. » Joliment habillé par des Chats animés, ce documentaire permet à Geluck, un sourire en coin, de livrer ses volontés posthumes : « Je souhaite que personne ne dessine Le Chat après moi, d’abord de peur que l’on découvre à quel point il était facile à représenter, ensuite parce que Le Chat, c’est trop moi… »

Geluck, l’homme à la tête de chat, documentaire inédit de 52 minutes réalisé par Bérengère Casanova, diffusé sur France 5 jeudi 23 octobre à 21h35.

© Casterman

Publiez un commentaire