Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Joe, l’aventure intérieure **

19 octobre 2012 |

picto-critique-V3-3joe_laventure_interieure_couvPar Sean Murphy et Grant Morrison. Urban Comics, 19 €, le 5 octobre 2012.

Joe est un ado renfermé, mal dans sa peau, surtout depuis que son père, militaire américain, est décédé, et que l’impressionnante maison dans laquelle il vit avec sa mère risque d’être vendue. Mais surtout, il est diabétique. Lors d’une violente crise d’hypoglycémie dans son grenier aménagé en chambre, il va plonger dans son monde imaginaire, vaste territoire peuplé de ses jouets et de ses fantômes…

joe_laventure_interieure_imageC’est une véritable quête digne d’un roman d’heroic fantasy que va vivre Joe, l’architecture de sa demeure (escalier, couloir, cuisine…) devenant dans son hallucination des plaines, montagnes, château, chutes d’eau… C’est là que le dessin fait merveille : Sean Murphy offre une débauche visuelle de personnages fantastiques, de séquences de poursuites et de combats spectaculaires, tout en composant un décor ultra-précis dans les passages réalistes. Heureusement d’ailleurs que l’artiste offre ces visions superbes, car il faut bien dire que le scénario de Grant Morrison laisse souvent le lecteur sur le bord du chemin. Trop hermétique, trop mentale, trop prévisible, son histoire est cousue de fil blanc et les rebondissements sont bien peu excitants. Dommage, car l’immersion dans l’imaginaire d’un ado élevé aux comics, aux films de SF et aux jeux vidéo était prometteuse. Mais les promesses et le recours à un prodige du pinceau ne suffisent pas.

Achetez Joe, l’aventure intérieure sur Fnac.com
Achetez Joe, l’aventure intérieure sur Amazon.fr
Achetez Joe, l’aventure intérieure sur BDFugue.com

Commentaires

  1. lecarpentier

    tout a fait d’accord avec cette critique je n’ai même pas pu terminer cet ouvrage malgré à mon avis un excellent dessin (que je vais avoir plaisir à retrouver sur american vampire en espérant que le scénario soit plus à la hauteur) je n’ai pas encore lu une histoire de grant morrison qui m’aie transcendé bizarre car cet auteur est apparemment vénéré peut être du côté des comics de super héros que je ne lis que très très peu

Publiez un commentaire