Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 19, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Famille Yacayoux

12 avril 2023 |
SERIE
La Famille Yacayoux
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
25 €
DATE DE SORTIE
20/01/2023
EAN
8418101970
Achat :

Nope est un ado en rupture avec une société dans laquelle il ne croit plus. Car il s’est laissé convaincre par différentes théories complotistes, et ne voit le monde que sous le prisme de la grande manipulation. Il décide alors de trouver le couple Yacayoux, qu’il suit sur leur chaîne YouTube raconter leurs enquêtes sur les « huit pieds », ces êtres à tentacules qui fabriquent des trous noirs pour s’emparer de la Terre… Direction Bugarach, haut lieu de l’ésotérisme français, où les Yacayoux se seraient installés. Nope les trouve, et ils ont des mauvaises nouvelles…

la-famille-yacayoux-image1J. Personne (Love Corp, Soufflement de narines) se penche sur les réseaux sociaux complotistes et leurs animateurs plus ou moins illuminés, et propose ici une fiction qui entretient un suspense malaisant : la fin du monde est annoncée, tous les personnages y croient, et le lecteur est embarqué dans leur délire de manière frontale, à travers le regard d’un convaincu, à tel point qu’on imagine aisément que le récit pourrait verser carrément dans le surnaturel. Le graphisme au trait simple et ondulant, saturé de couleurs pop aux allures fantastiques, renforce ce sentiment d’étrangeté. Heureusement, l’auteur préfère passer du temps avec ses personnages et décrire une jolie histoire entre Nope et Agartha, la fille des Yacayoux. Hélas, au fil des pages, et malgré une charge émotionnelle qui va crescendo vers le climax final, on se demande bien ce que J. Personne veut nous dire. Que les complotistes sont des fous illuminés? Que les ados en quête de repères sont prêts à tout croire pour se sentir exister? Que le désespoir affectif trouve sa guérison dans l’appartenance à une communauté, aussi perchée et dangereuse soit-elle? Tout cela paraît simpliste, bien trop simpliste. Les thèmes abordés ici, suffisamment graves, méritaient mieux. D’autant qu’on sent que l’auteur n’était vraiment pas loin de trouver une façon de ne pas rester premier degré. Dommage.

la-famille-yacayoux-image2

Publiez un commentaire