Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 24, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

12 Comments

L’Atelier mystère #58

14 octobre 2010 |

Mais qui donc travaille ici ? BoDoï a demandé à des auteurs de bandes dessinées de photographier leur atelier et vous propose de découvrir ici leurs clichés. Mais sans vous révéler leur nom… À vous de deviner (tentez votre chance dans les commentaires) !

Si vous êtes auteur, n’hésitez pas à nous envoyer une photo de votre atelier (redac_at_bodoi.com).

Cliquez sur l’image pour l’agrandir (ça peut être un peu long, mais ça vaut le coup).

atelier58_petit

Et pour la voir en encore plus grand, téléchargez le fichier lié en faisant un clic droit.

Réponse la semaine prochaine !

L’Atelier mystère #57 appartenait à Christian Durieux. Merci à l’auteur et bravo à tous ceux qui l’avaient reconnu !

Commentaires

  1. … je sèche. Un indice ?

  2. … je sèche. Un indice ?

  3. ahaha, on fait moins les malins cette semaine, hein ?
    allez, il est tôt, je vais vous laisser chercher un peu (le lapin blanc…).

  4. ahaha, on fait moins les malins cette semaine, hein ?
    allez, il est tôt, je vais vous laisser chercher un peu (le lapin blanc…).

  5. Lepithec

  6. Lepithec

  7. Bravo, Jm, il s’agit bien de Lepithec. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a mis sur la voie ?

  8. Bravo, Jm, il s’agit bien de Lepithec. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a mis sur la voie ?

  9. C’est le lapin dont vous avez fait allusion.
    Ensuite j’ai du investigué (je ne connaissais pas cet auteur).

  10. C’est le lapin dont vous avez fait allusion.
    Ensuite j’ai du investigué (je ne connaissais pas cet auteur).

  11. Reveldeck

    Bah on voit une planche de José Lapin, c’est trop facile de penser que c’est l’atelier du pithécantrope, la prochaine fois demandez à vos auteurs de photo de cacher leurs planches et héros, c’est beaucoup trop simple, là on n’a pas le temps de jouer.

  12. Reveldeck

    Bah on voit une planche de José Lapin, c’est trop facile de penser que c’est l’atelier du pithécantrope, la prochaine fois demandez à vos auteurs de photo de cacher leurs planches et héros, c’est beaucoup trop simple, là on n’a pas le temps de jouer.

Publiez un commentaire