Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 30, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Autre Terre #1

25 juin 2020 |
SERIE
L’Autre Terre
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15.95 €
DATE DE SORTIE
08/01/2020
EAN
2413023984
Achat :

lautre-terre_image1 Dans les comics, mondes parallèles et versions alternatives des super-héros que nous connaissons sont vieux comme le monde. L’idée a été popularisée par Flash de deux mondes en 1961 et la rencontre géniale de Barry Allen avec son homologue supersonique Jay Garrick. Elle a convoyé son lot d’itérations uchroniques (le Batman du futur de Beyond, le Superman soviétique de Red Son) et de doubles inversés (Bizarro, l’anti-Man of Steel ou bien Owlman, le négatif de Batman). Dans L’Autre Terre, Tom Peyer et Jamal Igle imaginent la traversée du miroir (littérale) de deux justiciers partageant un ADN commun : l’Homme-Libellule, figure adorée et légaliste de cette bonne vieille Terre-Alpha, et Dragonfly, vigilante ultra-violent craint par tous dans la viciée et décadente Terre-Omega. Deux faces d’une même pièce appelées à s’ignorer à jamais, jusqu’à ce que lors de la traque de l’incontrôlable Un, son adversaire de toujours, Dragonfly se retrouve à échanger pour de bon sa place avec son homologue.

Cette aventure est évidemment le prétexte à un festival de clins d’œil, principalement à Batman que ce soit dans sa version TV 60’s avec sa galerie de méchants d’opérette côté Homme-libellule, ou dans sa version Dark Knight Returns côté Dragonfly, psychopathe sous forte influence Frank Miller. Mais les deux protagonistes principaux ici mis en scène ont justement pour eux de ne pas battre pavillon DC, ni Marvel, la série étant publiée aux États-Unis chez l’indépendant Ahoy Comics. De quoi laisser pas mal de marge de manoeuvre aux deux auteurs pour s’amuser des codes du genre sans crainte de maltraiter leurs modèles (le simili-Joker bien humilié par une pseudo-Harley Quinn pas avare de baffes).

Le ton n’est pas pour autant à la parodie. Au dessin, Igle soigne la mise en scène et ne ménage pas ses efforts pour rendre les passages de l’un à l’autre des deux univers toujours limpides, dotant chaque décor et costume d’une personnalité distincte. Peyer confronte ses deux héros à de vrais dilemmes moraux, notamment côté Dragonfly, brute expéditive lâchée au pays des bisounours. Maline et bien ficelée, cette Autre Terre tient la distance et promet de réjouissants rebondissements.

lautre-terre_image2

Publiez un commentaire