Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Journal des chats de Junji Ito

10 novembre 2015 |
ALBUM
Le Journal des chats de Junji Ito
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15.50 €
DATE DE SORTIE
21/10/2015
EAN
275607344X
Achat :

Un plancher étincelant, une agréable odeur de bois neuf. Cela va-t-il durer maintenant que, par amour pour sa fiancée, Junji Ito a adopté deux chats dans sa maison fraichement acquise ? Lui qui les considère comme des créatures maléfiques et misanthropes, parviendra-t-il à s’entendre avec le petit Mû et l’aîné Yon, un matou têtu qui arbore une tête de mort sur son pelage ?

lejournaldeschats-casesAussi discret soit-il dans la vie, Junji Ito aime se mettre en scène dans ses créations, que ce soit de manière détournée – il s’inspire de son visage, dans la glace, pour créer les grimaces de ses personnages – ou plus directe. C’est le cas du Journal des chats de Junji Ito, une série d’histoires courtes d’autofiction où, le temps d’un mince volume, il délaisse l’horreur au profit du gag et de la boule de poil. Enfin… pas tout à fait. Même au service de l’humour, l’auteur utilise son vocabulaire habituel. Visions d’épouvante, tension narrative et autres visages déformés par la peur traduisent toute l’angoisse et la paranoïa d’un “Juju” – comme l’appelle sa compagne – pathétique, complètement déboussolé, se mettant par exemple à confondre le corps allongé d’un félin avec celui d’une limace géante ! Si le décalage fonctionne, il faut avouer que Junji Ito n’est pas taillé pour l’humour. On ne sourit pas pour ses effets comiques souvent simplets ou ses chutes un peu plan-plan, mais bien pour la bizarrerie du résultat. Et là se trouve tout le charme de l’ouvrage : par son incapacité à créer des situations réellement drôles, le mangaka traduit ici sa personnalité, celle d’un homme attendrissant, une sorte de grand enfant dont les farces les plus candides gardent un goût d’Halloween, et qui serait devenu maître de l’épouvante malgré lui. Banal à l’extérieur, étrange à l’intérieur et incapable, malgré ses efforts, de quitter la marge.

Aussi insolite qu’anecdotique, Le Journal des chats de Junji Ito est à conseiller aux fans de l’auteur avant tout. Les autres, ceux qui cherchent un manga de chats mordant et différent, peuvent se diriger en priorité vers l’excellent Kuro – un cœur de chat.

Ito Junji no Neko Nikki Yon & Mu © 2015 Junji Ito / First published in Japan in 2009 by Kodansha Ltd., Tokyo

 

lejournaldeschats-planche2

Publiez un commentaire