Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Piège

9 octobre 2008 |

bien.jpg

couv_le_piege.jpg

Par Federico del Barrio et Felipe H. Cava. Actes Sud/L’An 2, 17 €, le 9 octobre.

Franco est mort depuis 33 ans. Mais l’Espagne n’a pas fini de panser les blessures de sa guerre civile et de la dictature du général. Le Piège évoque cette période terrible, à travers l’histoire d’un dessinateur de BD qui renoue avec son passé de républicain communiste. Trahisons et assassinats politiques se mêlent au récit d’aventure que compose le héros, dans un Madrid qui porte sur ses murs tristes les atrocités du régime. La peur est dans toutes les cases et déforme les visages des protagonistes, des hommes banals confrontés à un choix: le franquisme ou la résistance.

le_piege-page.jpgFelipe Cava avait déjà abordé le sujet de la guerre civile espagnole dans Les Serpents aveugles (Dargaud). Avec Le Piège, un album parfois aride, il plonge plus avant dans la noirceur quotidienne de la dictature, soutenu par le dessin sombre et quasi expressionniste de Federico del Barrio. Mais il fait avant tout oeuvre de mémoire, dans un pays qui a jeté « un voile de silence et d’oubli » sur plus de trente années de son histoire. Le Piège parle selon lui « de l’importance vitale de la mémoire, une mémoire si largement absente de notre histoire passée et présente, une mémoire qui finira inévitablement, tôt ou tard, par rattraper ceux qui tentent de l’enterrer ». Rien que pour ça, c’est un livre important.

Publiez un commentaire