Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

LES + DU BLOG : COMICS 3/3

26 septembre 2006 |

Nighthawk, un clône de Batman encore moins câlin que l’original, défenestre, pulvérise les rotules, déchire les carotides.

SUPRÊME NOIRCEUR
Autre série dérangeante, Supreme power. Avec son habileté à appuyer où ça fait mal le scénariste J. Michael Straczynski revisite les mythes de Superman et de Batman. Un vaisseau alien se crashe dans un champ avec un bébé à l’intérieur. On connaît. La suite moins : l’armée américaine récupère l’enfant et le fait élever en vase clos dans l’idée de le modeler en arme absolue. Problème, un département trouve malin de traiter des détenus dangereux avec de l’ADN retrouvée dans le vaisseau du môme venu d’ailleurs. Une vingtaine de cobayes prennent la tangente, bourrés de pouvoirs étranges et dotés d’un sens moral discutable. De son côté, Mark Milton, devenu grand et ayant découvert ses pouvoirs, décide de vivre sa vie loin des galonnés. Ceux-ci vont peu apprécier et se lancer dans les pires turpitudes pour récupérer leur ex-future arme absolue.
À partir de là, Straczynski * n’a plus qu’à laisser agir les produits, se contentant d’appliquer des règles de bon sens aux

situations les plus classiques dans le monde des comics. Ainsi quand des malheureux chutent depuis plusieurs étages, les super héros ont pour coutume de les rattraper pile poil (encore que le jeté de Gwen par le Bouffon fut un succès malgré Spider-Man, mais passons). Dans Supreme Power, Mark Milton en sauve une, deux au plus. Les autres font de grosses taches bien sanglantes sur le bitume. À la fin du premier cycle de trois albums, pour avoir enfin la paix, Milton pique plein pot sur le pôle Nord. Résultat un trou équivalent à celui produit par l’explosion d’une bombe nucléaire d’une tératonne. Le message aux militaires est simple, « Oubliez-moi ou je recommence ailleurs ». Pas très écolo tout ça…
Humain, rien qu’humain, Nighthawk n’est pas mal non plus. Le tome 5 de Supreme Power, un one shot, est consacré à ce clone de Batman. Kyle Richmond, industriel richissime, se veut le nègre des champs par rapport au nègre domestique des villes qui mange dans la main des blancs. Pour faire respecter sa loi, il pète les nez, égorge, défenestre, brise les genoux ou les rotules, et pratique excellemment le tir mortel au fusil harpon. En face, un clone du joker rivalise en sadisme avec le justicier vêtu de cuir. Le sang jaillit et coule en abondance. On sent à chaque page que l’histoire poursuit un but bien précis : montrer ce que serait réellement l’attitude d’un justicier à la Batman dans la vie réelle, loin des bons sentiments que véhiculaient les comics de bon-papa. Et par la même occasion, séduire un public plus adulte.
Daniel Way, le scénariste de Nighthawk, est un petit jeune qui grimpe chez Marvel depuis 2002. Il travaille ici avec un dessinateur pour qui les scènes gores sont pain quotidien : Steve Dillon, avec son style immédiatement identifiable et ses visages figés, a déjà accroché à son palmarès le célèbre Preacher et le sanguinolent Punisher, les deux écrits par l’iconoclaste Garth Ennis. Toujours avec Way, Dillon travaille actuellement sur Wolverine origines. Encore une belle bluette à l’horizon !

Ultimate Fantastic # 14 : Le Passage, bimestriel, août, 3,85 euros.
Supreme Power# 5 : Nighthawk, par Steve Dillon et Daniel Way, MAX comics Marvel, en librairie 12 euros.

* Également repreneur, avec Mike McKone au dessin, des 4 Fantastic (dans Marvel Icons depuis le # 12) auxquels il redonne un vrai souffle épique, n’hésitant pas à reprendre les thèmes chers au Surfer, « D’où viens-je, où vais-je ? », mais sans le pathos insupportable du glisseur. Le tout compensé par un humour bien venu. À ne pas rater, la tête de Jane entendant son fils Franklin raconter ses aventures à une assistante sociale qui s’inquiète de son milieu familial. Dernier épisode en date, le poétique et cosmique Création (Marvel Icons 17, mensuel, septembre, 4,60 euros).

(Illustrations extraites de Ultimate Fantastic # 14 : Le Passage et Supreme Power# 5 : Nighthawk).

Lire les autres dossiers : 1/3, 2/3

Publiez un commentaire