Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les + du blog : SPECIAL AVIATION 1/5

16 mai 2006 |

dernier kamikaze

QUAND REFLEURISSENT LES CERISIERS
« La fleur de cerisier tombe de l’arbre et n’y remonte jamais ». Ce haïku, dédié aux kamikazes japonais de la seconde guerre mondiale, est de nouveau à la mode alors que refleurissent partout les fleurs rouges du terrorisme solitaire. Hier, Romain Hugault racontait l’histoire de Teruo, jeune kamikaze volant vers une escadre américaine. Que pouvait-il se passer dans la tête de ce garçon avant qu’il n’aille s’écraser sur le pont d’un porte-avions ? Pour Le Dernier Envol (Paquet), Hugault a reçu le prix Décoincez la bulle 2006, organisé par Leclerc et BoDoï. Aujourd’hui, deux vieux routiers * de la BD populaire, Molinari au scénario, Mitton au dessin, abordent le même thème. Leur approche est à la fois réaliste et feuilletonesque. Réaliste, parce qu’elle montre comment des mômes de quinze ans sont mis sous pression dans le but de convertir leur romantisme d’ado en pulsion de mort. Les recruteurs, une fois leurs cibles identifiées, ne les lâchent plus jusqu’à ce que ces garçons nouent autour de leur front le foulard au soleildernier kamikaze couverture rouge, emblème de ceux qui vont mourir pour l’empereur. Réaliste également par le spectacle de la survie dans les villes japonaises pilonnées par des vagues de superforteresses volantes américaines. On tombe en revanche dans Ponson du Terrail, quand le pauvre Yamashita découvre sa douce et tendre fiancée en plein boulot dans un bordel à soldats.
Mitton se régale à dessiner le vol et la plongée des Zéros sur la flotte américaine. Certains croiront même, planche 39, reconnaître Buck Danny parmi les Américains terrorisés qui s’éparpillent en tous sens alors que le Zéro de Yamashita, en flammes, passe en rase-mottes au-dessus de la piste d’envol…

LE DERNIER KAMIKAZE # 1 Objectif Okinawa, par Molinari et Mitton, Soleil, 12,90 euros, le 24 mai 2006.
* Félix Molinari, 76 ans, a lancé en 1994 Les Tigres volants, scénario Richard Nolane (5 tomes) et dessiné les trois premiers albums des Survivants de l’Atlantique, scénario Jean-Yves Mitton, avant que celui-ci n’en assure également le dessin (9 albums).

Lire les autres dossiers : 2/5, 3/5, 4/5, 5/5

Tags

Publiez un commentaire