Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 24, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Naufragés de la Méduse

3 août 2020 |
SERIE
Les Naufragés de la Méduse
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
26 €
DATE DE SORTIE
03/06/2020
EAN
2203132429
Achat :

Le tableau Le Radeau de la Méduse est un tableau iconique du patrimoine artistique français, une oeuvre majeure, et souvent l’unique connue, de son auteur, Géricault. Mais qui connaît vraiment l’histoire narrée sur ce tableau, ainsi que la vie de son auteur ? C’est ce qu’entreprennent de conter ici Jean-Sébastien Bordas (Le Docteur Héraclius Gloss, Le Recul du fusil) et Jean-Christophe Deveney (Ballade, L’Art d’aimer, Géante). Et ils le font avec dextérité, en entre-croisant la narration de la catastrophe et la naissance d’une oeuvre, ainsi que les tourments de son auteur.

les-naufrages-de-la-meduse_image1Pendant la Restauration, les royalistes confient à un noble n’ayant pas navigué depuis 25 ans, le commandement de La Méduse. Incompétence, suffisance, indiscipline se conjuguent pour conduire le bateau à sa perte. Le 2 juillet 1816, la frégate s’échoue aux larges du Sénégal. Seuls 17 personnes, sur les 170 occupants, survivent et seront récupérés sur un radeau de fortune, deux semaines plus tard. Le peintre Géricault découvre l’ampleur du désastre à la une de la presse. Il y voit l’occasion d’un beau sujet mais aussi une façon de déconstruire les carcans de la peinture académique, car Géricault est une âme libre et tourmentée, dans la pure tradition du Romantisme. En témoignent son amour passionnel, et interdit, pour sa tante par alliance, et l’enfant qu’il a eu d’elle…

Le dessin dynamique et la mise en couleurs soignée à l’aquarelle rendent un bel hommage au fameux tableau et à la vie de son auteur dans un opus qui, bien que de facture classique, ne cache pas ses ambitions et y parvient largement.

les-naufrages-de-la-meduse_image2

Publiez un commentaire