Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Les premières images du "Tintin" de Steven Spielberg

2 novembre 2010 |

Alors que le deuxième film est en cours de production, le magazine Empire publie les premières photos des Aventures de Tintin: le secret de la licorne tourné par Steven Spielberg en motion capture.

tintin_new_1En couverture, on aperçoit le visage de Tintin (incarné en « vrai » par Jamie Bell) courant derrière Milou. On voit mieux le capitaine Haddock (Andy Serkis), présenté en gros plan, les cheveux hirsutes. Nos héros sont aussi montrés en mauvaise posture, coincés sur une barque en attendant du secours.

Il faudra toutefois encore prendre son mal en patience pour vérifier la fidélité des auteurs à l’oeuvre hergéenne: le long-métrage devrait atterrir le 26 octobre 2011 sur les écrans français.

En attendant, on s’avoue un peu déçus, à la rédaction de BoDoï, par ces premiers visuels pas franchement gracieux. Et vous, qu’en pensez-vous?

Images © Empire.

Votez pour cet article

tintin_new_2

tintin_new_3

Commentaires

  1. Bonga

    Mouaif, c’est vrai que Haddock a l’air d’un sacré gros méchant …
    M’enfin, avec seulement 2 images, on ne peut rien dire du film …
    Mais moi, je l’attend avec impatience …
    À mon avis, Spielberg va nous le changer notre Tintin, il va rouler des patins à une dizaine de femmes, tuer une centaine de personne, gros film américain, quoi … 😀
    Nan, c’est passé entre les mains de Moulinsart, je pense pas que ce soit ça …

  2. Bonga

    Mouaif, c’est vrai que Haddock a l’air d’un sacré gros méchant …
    M’enfin, avec seulement 2 images, on ne peut rien dire du film …
    Mais moi, je l’attend avec impatience …
    À mon avis, Spielberg va nous le changer notre Tintin, il va rouler des patins à une dizaine de femmes, tuer une centaine de personne, gros film américain, quoi … 😀
    Nan, c’est passé entre les mains de Moulinsart, je pense pas que ce soit ça …

  3. Sylvain

    Difficile en effet de juger sur 2 images fixes. Il faudrait voir ça en mouvement et d’après les réalisateurs, ce serait mieux que tout ce qu’on a vu auparavant (Spielberg est même venu sur le plateau d’Avatar pour « espionner » Cameron, il n’est donc pas impossible qu’il fasse mieux). Sur le ton, il faut s’attendre je pense à un métrage inspiré des films noirs des années 40-50, qui est l’une des références de Spielberg, qui revendique aussi le théâtre de Brecht pour ce film. Bien sûr, ce sera un film d’aventures (le réalisateur est le maître du genre), mais je pense que ce sera beaucoup plus subtil qu’une simple adaptation d’Hergé. Ces dernières années, Spielberg est passé maître dans les films dits de « divertissement » avec un sous-texte politique. On verra. Quand bien même le visuel ne plaira pas à tout le monde, le script, le découpage et le rythme du film risque d’être ébouriffants. Les précédents films de Robert Zemeckis étaient à ce titre exceptionnels (Beowulf, Scrooge) malgré une esthétique de jeux vidéos, c’était d’immenses leçons de mise en scène, où le cinéaste révolutionne l’utilisation de la caméra (alors qu’Avatar reste très classique dans son découpage pour un film soit-disant révolutionnaire). Il faut voir les plan-séquences décoiffants de Zemeckis sur ces films pour s’en convaincre : Spielberg va faire tout sauf de la BD case par case avec ce Tintin. Au risque d’être critiqué, mais pour le plaisir des spectateurs avant tout, car Spielberg est un cinéaste généreux, dénué de cynisme, enfantin, mais lucide.

  4. Sylvain

    Difficile en effet de juger sur 2 images fixes. Il faudrait voir ça en mouvement et d’après les réalisateurs, ce serait mieux que tout ce qu’on a vu auparavant (Spielberg est même venu sur le plateau d’Avatar pour « espionner » Cameron, il n’est donc pas impossible qu’il fasse mieux). Sur le ton, il faut s’attendre je pense à un métrage inspiré des films noirs des années 40-50, qui est l’une des références de Spielberg, qui revendique aussi le théâtre de Brecht pour ce film. Bien sûr, ce sera un film d’aventures (le réalisateur est le maître du genre), mais je pense que ce sera beaucoup plus subtil qu’une simple adaptation d’Hergé. Ces dernières années, Spielberg est passé maître dans les films dits de « divertissement » avec un sous-texte politique. On verra. Quand bien même le visuel ne plaira pas à tout le monde, le script, le découpage et le rythme du film risque d’être ébouriffants. Les précédents films de Robert Zemeckis étaient à ce titre exceptionnels (Beowulf, Scrooge) malgré une esthétique de jeux vidéos, c’était d’immenses leçons de mise en scène, où le cinéaste révolutionne l’utilisation de la caméra (alors qu’Avatar reste très classique dans son découpage pour un film soit-disant révolutionnaire). Il faut voir les plan-séquences décoiffants de Zemeckis sur ces films pour s’en convaincre : Spielberg va faire tout sauf de la BD case par case avec ce Tintin. Au risque d’être critiqué, mais pour le plaisir des spectateurs avant tout, car Spielberg est un cinéaste généreux, dénué de cynisme, enfantin, mais lucide.

Publiez un commentaire