Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Moebius / Jean Giraud est mort

10 mars 2012 |

L’immense auteur de bandes dessinées Jean Giraud / Moebius est mort ce samedi 10 mars à l’âge de 73 ans.

moebius-lodzNé en 1938 à Nogent-sur-Marne, Jean Giraud vend ses premières histoires dès l’âge de 15 ans, se forme aux Arts Déco et collabore très vite avec les revues Coeurs Vaillants ou Fripounet et Marisette. En 1961, il devient l’apprenti de Jijé et se charge notamment de l’encrage d’un épisode de Jerry Spring. Deux ans plus tard, il s’associe au scénariste Jean-Michel Charlier pour donner naissance, dans Pilote, à la fameuse série western Blueberry.

Dans les années 60, il adopte le pseudonyme de Moebius, qu’il utilisera pour ses travaux plus personnels, notamment ses histoires de science-fiction. Un genre qu’il marquera de son empreinte graphique, tant dans la bande dessinée que dans le monde du cinéma. D’un voyage au Mexique, lors duquel il participa à un rite chamanique hallucinogène, il ramènera des visions esthétiques qui s’imposeront durablement dans les décennies suivantes, inspirant nombre de créateurs. Visionnaire et toujours prompt à se lancer de nouveaux défis, Moebius créera avec Jean-Pierre Dionnet et Philippe Druillet, notamment, le magazine Métal Hurlant. Et fondera dans la foulée la maison d’édition Les Humanoïdes Associés.

Parmi ses oeuvres cultes, on distingue évidemment Arzach (qui connut un nouveau développement en 2010), la série écrite par Jodorowsky L’Incal, un épisode du Surfeur d’argent avec Stan Lee, mais aussi Le Garage hermétique, Le Bandard fou, Le Chasseur déprime… Il fut sacré Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1981.

moebius_familleCôté ciné, il travaille dans les années 70 avec Jodorowsky sur une adaptation de Dune qui ne verra jamais le jour. Mais qui le conduira à collaborer tout de suite après avec Ridley Scott sur le film Alien. Il travaillera aussi sur le premier Tron, Abyss de James Cameron, le dessin animé Les Maîtres du temps avec René Laloux ou Le Cinquième Élément de Luc Besson. Par la richesse de son univers et ses trouvailles visuelles, Moebius – et c’est sans doute un cas unique pour un auteur français – était célébré aussi bien aux États-Unis qu’au Japon.

Plus récemment, Moebius s’était lancé dans une série de BD délirantes et très personnelles, auto-produites sous le label Stardom, sorte de plongée dans les méandres de sa psyché marquée par le dédoublement et la métamorphose : Inside Moebius, où l’auteur se confrontait à ses propres créations.

De cette carrière si féconde et si profondément marquante pour toutes les générations qui ont suivi, deux récentes expositions ont montré certaines facettes : Moebius – Transe-forme à la Fondation Cartier et la dernière Biennale du 9e art de Cherbourg.

Malade depuis longtemps, Moebius est mort ce samedi 10 mars 2012, deux mois avant son 74e anniversaire.

moebius_images

Photo : Jarek Obwazanek (sous licence Creative Commons)

Commentaires

  1. François Pincemi

    Une immense disparition! Un excellent dessinateur, aussi bien à l’aise dans le western réaliste (Blueberry), que dans dans l’heroic fantaisie (Arzak) ou la SF (Difool). Il a aussi tâté de l’écologie avec les Jardins d’Aedena, du réalisme avec un XIII et un Cauchemard Blanc, de l’humour. Il a aussi fait un timbre pour la Poste, des pièces pour la Monnaie de Paris, des affiches de films et de livres, des pochettes de disques. Plus plein de peintures, illustrations et publicités.
    Qui le remplacera? Il y a un Jean Giraud par siècle! Il y a plein d’excellents dessinateurs, mais ils ont tendance à s’enfermer dans un style et un genre défini. Giraud/Moebius s’acharnait à les dépasser (voir son Major Grubert, où il change de style dans chaque épisode publié par Métal Hurlant).
    Sniifff! Pourquoi est ce que sont toujours les meilleurs qui partent? Bon cela m’aura au moins donné l’envie de relire tous ses Blueberry, pour la énième fois.

  2. François Pincemi

    Une immense disparition! Un excellent dessinateur, aussi bien à l’aise dans le western réaliste (Blueberry), que dans dans l’heroic fantaisie (Arzak) ou la SF (Difool). Il a aussi tâté de l’écologie avec les Jardins d’Aedena, du réalisme avec un XIII et un Cauchemard Blanc, de l’humour. Il a aussi fait un timbre pour la Poste, des pièces pour la Monnaie de Paris, des affiches de films et de livres, des pochettes de disques. Plus plein de peintures, illustrations et publicités.
    Qui le remplacera? Il y a un Jean Giraud par siècle! Il y a plein d’excellents dessinateurs, mais ils ont tendance à s’enfermer dans un style et un genre défini. Giraud/Moebius s’acharnait à les dépasser (voir son Major Grubert, où il change de style dans chaque épisode publié par Métal Hurlant).
    Sniifff! Pourquoi est ce que sont toujours les meilleurs qui partent? Bon cela m’aura au moins donné l’envie de relire tous ses Blueberry, pour la énième fois.

  3. pascal

    Jean Giraud Moebius le plus grand dessinateur de bandes dessinées de tout les temps?Pas sûr,mais le plus grand dessinateur, de la bandes dessinées, y’a des chances…….

  4. pascal

    Jean Giraud Moebius le plus grand dessinateur de bandes dessinées de tout les temps?Pas sûr,mais le plus grand dessinateur, de la bandes dessinées, y’a des chances…….

Publiez un commentaire