Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Revoilà Popeye ***

20 juillet 2012 |

picto-critique-V3-2revoila_popeye_couvCollectif. Onapratut, 22 €, juin 2012.

Quand, il y a quelques années, les Pieds nickelés sont tombés dans le domaine public, les éditeurs se sont fait plaisir : pas moins de trois nouvelles séries, dont un collectif chez Onapratut… Étrangement, Popeye a rejoint le trio avec beaucoup plus de discrétion, mais heureusement, les éditions Onapratut étaient encore sur le coup. Depuis leurs Nouveaux Pieds-Nickelés, le niveau a monté d’un cran et, rien que dans sa forme, ce nouveau collectif paraît nettement mieux pensé que son prédécesseur. Massif ouvrage à l’italienne orné d’une une magnifique couverture de Zep, l’objet est déjà un hommage aux daily-strips et à leur rythmique si particulière, dans laquelle Segar – le créateur de Popeye – excellait.

revoila_popeye_image3Après une préface du toujours éclairant Thierry Groensteen et une galerie de personnages, sympathique mais dispensable, dessinée par Delaf (Les Nombrils), le lecteur découvre neuf long récits de Popeye, puis une succession de gags en une planche réunis sous le titre « Thimble Theatre Combo ». Comme souvent dans les collectifs, tout ne peut plaire. Mais quand on constate la large palette de styles employés, la cohérence de l’ensemble force le respect. Cette impression de solidité vient d’une direction claire, chaque auteur respectant une charte précise : celle de bien utiliser les personnages de Segar, de rester dans le ton si particulier du Popeye original, avec ses jeux de langage et son côté si politiquement incorrect. Ainsi, le collectif propose vraiment de nouveaux récits certes modernisés, mais non dénaturés et respectueux d’un certain « esprit Popeye ».

Certaines contributions sortent du lot. Il est difficile de ne pas rire devant Popeye et son Popa, où Fred Neidhardt offre au talentueux Thibaut Soulcié un scénario cynique en diable dans lequel le célèbre marin croise les personnages de Schlingo, ses descendants dégénérés. Dans son genre Printemps et couronnes, de Handko et Le Fred Blin, réussit également très bien à faire des références précises à l’œuvre sans sombrer dans un hommage creux enfilant les private jokes.

Du côté du Thimble Theatre, on aura plaisir à trouver de nombreux auteurs internationaux particulièrement solides et drôles, comme R. Sikoryak, Gabus & Reutimann (Cité 14), Wouzit & Wayne, Roger Langridge, Lectrr, Lucas Varela (dont l’excellent Paolo Pinocchio vient de sortir chez Tanibis), Caritte et autres Sergio Ponchione…

Il y a bien sûr de nombreux autres auteurs intéressants dans ce collectif, et ce tour rapide est évidemment frustrant. La seule solution ? Allez se procurer Revoilà Popeye et se laisser entraîner à votre tour dans  les nouvelles aventures du plus célèbre des mangeurs d’épinards.

Maël Rannou

Achetez Revoilà Popeye sur Fnac.com
Achetez Revoilà Popeye sur Amazon.fr
Achetez Revoilà Popeye sur BDFugue.com

revoila_popeye_image2

Publiez un commentaire