Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sélection Comics – Sheriff of Babylon

29 octobre 2018 |

sheriff-of-babylon-couvLa Sélection Comics vous propose un focus sur un titre anglo-saxon qui vous sortira de la routine super-héroïque. Zoom sur une des bandes dessinées les plus marquantes de l’année au rayon US : Sheriff of Babylon. Tom King et Mitch Gerads nous plongent dans toute la complexité de l’Irak d’aujourd’hui, à travers un faux polar, un peu géopolitique et surtout très humain.

Nouvelle plume en vue de l’industrie des comics de super-héros – dont il excelle à renouveler des figures de seconde zone (son Vision chez Marvel et son Miracle Man chez DC lui ont valu des vivats mérités) –, Tom King n’a pas un parcours ordinaire. Après des débuts exemplaires à la fin des années 1990 comme assistant de la légende Chris Claremont (le grand architecte de la modernisation des X-Men), King est rattrapé par la Grande Histoire. Profondément marqué par le 11-septembre, il décide de rejoindre le FBI et part en mission au Moyen-Orient. C’est dans cette expérience-là qu’il puise librement pour Sheriff of Babylon, série rassemblée en un seul volume chez Urban, dans la quelle il met en scène un flic américain expédié à Bagdad dix mois après la chute de Saddam Hussein pour former les forces de police locales et bientôt fourré dans un guêpier improbable après l’assassinat d’une de ses recrues.

Le vécu de son auteur fait dès les premières scènes la différence. La seconde guerre d’Irak ne sert pas ici d’arrière-plan exotique à une enquête qui pourrait se dérouler n’importe où ailleurs, mais s’intègre organiquement dans les enjeux plus larges de la Green Zone, cette enclave internationale protégée au cœur de Bagdad. À l’aise avec le contexte géopolitique et les forces en présence, Tom King embrasse toute la complexité de la situation, donnant aussi largement à voir et à entendre, en plus de celui des Américains, le point de vue irakien. Et même plusieurs points de vue irakiens.

sheriff-of-babylon-1

Si Chris le cow-boy californien est bien le point d’entrée du lecteur dans le récit, il n’est que l’un des trois narrateurs qui se partagent à égalité le temps de parole au gré des 300 pages de cette intégrale. Face à lui, il y a d’abord Sofia, femme d’influence aux motivations troubles, irakienne qui a grandi aux États-Unis, donc imprégnée de double culture et dotée d’un double réseau. Et puis il y a Nassir, ancien flic de Saddam qui accepte de faire équipe avec Chris mais a des griefs personnels contre l’armée US.

Des personnages passionnants, multi-dimensionnels, impossibles à résumer en deux phrases et à réduire à un archétype. Le signe qui ne trompe pas d’une écriture haut de gamme. Chacun ici a ses propres motivations, son propre vécu et sa personnalité (les tacles assassins du taciturne Nassir dans un anglais faussement approximatif mais ultra-percutant). La relation en triangle entre ces trois-là dit mieux que de longs discours l’ambiguïté des motivations de chaque partie. L’action n’est pas en reste, Tom King et son acolyte au dessin, Mitch Gerads, affichant une impressionnante maîtrise du médium pour ce qui est du rythme et du découpage aussi bien dans les longs dialogues jamais rébarbatifs que dans les fusillades. Tout est fait avec intelligence et sobriété à l’image de ces « Pan. », monologues laconiques sur fond noir qui appuient chaque coup de feu et en restituent mieux l’inéluctabilité qu’une forêt d’onomatopées.

sheriff-of-babylon-3

Sheriff of Babylon est une BD marquante. Tom King n’y fournit aucune analyse toute faite sur la situation de l’Irak préférant apporter des éléments d’information et de réflexion qu’il laisse au lecteur le soin de creuser, s’il le souhaite. Lui s’en tient à son récit, à ses personnages, et c’est l’essentiel. Comme dans la vraie vie en ce qui concerne la région, le happy end n’est pas au programme de cette histoire âpre et tragique. C’est beau quand, au milieu d’une production comics mainstream majoritairement à destination des adolescents, une oeuvre adulte parvient à se faire une place.

_________________

Sheriff of Babylon.
Par Tom King et Mitch Gerads.
Urban Comics (Vertigo Deluxe), 28 €, septembre 2018.

_________________

sheriff-of-babylon-2

Publiez un commentaire