Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

16 Comments

Tous fous des Chicou-Chicou !

26 novembre 2008 |

intro_chicou_2Les Chicou-Chicou sont une bande de potes. Ella, Claude, Frédé, Juan et Fern passent leur ennui en racontant leur vie de manière romancée. Ils écrivent leurs histoires comme on joue au ping-pong, rebondissant sans cesse sur les propositions des autres. C’est, du moins, ce que l’on croit au début. En fait, derrière ces pseudos se cachent cinq auteurs brillants : Boulet, Aude Picault, Domitille Collardey, Lisa Mandel et Erwann Surcouf. Grâce à leur talent et à la joie de créer une histoire commune, ils ont réalisé l’un des blogs les plus jubilatoires de la toile. Rencontre avec la vraie bande (moins Aude Picault, retenue ailleurs) à l’occasion de l’adaptation réussie du blog en livre.

ella_rencontre_juanQuand et comment est née l’idée de faire ce blog commun?
Domitille Collardey : Aude Picault et moi sommes amies. Nous avons découverts ensemble les blogs vers 2006. C’était pour nous un moyen de tester plein de techniques différentes, d’écrire et dessiner librement. Au début, nous étions tellement motivées qu’il nous arrivait de poster 6 à 7 fois dans la même journée.
Boulet : Quand je suis arrivé chez les Chicou, mon propre blog me fatiguait. Parce qu’il faut y parler de soi et le système de cooptation fait que l’on croise toujours les mêmes. Avec les Chicou, l’idée était seulement de raconter des histoires, sans parler des autres blogs, sans intervenir à titre personnel.

Pourquoi dessiner et répondre aux commentaires sous pseudo ?
Boulet : C’était comme dans un jeu de rôle. Nous ne voulions pas que les gens viennent casser notre rêverie dans les commentaires en nous rappelant à la réalité. Ella, mon personnage, parle beaucoup plus de moi que mon blog perso, dans lequel je préfère garder une distance. Les histoires de famille d’Ella ou ses rapports avec ses amis s’inspirent des miens. Quand Ella se dispute avec les autres Chicou, c’est généralement parce qu’on se disputait entre nous dans la réalité. Je me suis tellement impliqué dans ce personnage que le jour où un internaute a fait une réflexion machiste du genre « Ella est énervée, elle doit avoir ses règles » que je me suis senti vexé !
Domitille Collardey : Longtemps les gens ont cru qu’Ella, Frédé, Claude, Juan et Fern étaient une vraie bande de copains. Ella a même reçu des poèmes d’amour.

Combien de visiteurs aviez-vous sur le blog ?
Boulet : Nous avons eu des pics à 7 000 visiteurs par jour. Au départ, la mise en ligne était difficile à gérer. Sur un blog, les billets les plus récents apparaissent en premier. Du coup, le début de l’histoire se trouvait reléguer en bas. Heureusement Kek [un autre blogueur] nous a conçu un site sur lequel les notes s’enchaînent. Du coup, nous avons pu jouer avec des histoires qui se déroulent, ou des animations.

Lisa Mandel : On était comme des gamins qui découvrent un jeu.

juan_grangeComment écriviez-vous vos histoires ?
Domitille Collardey : Au départ, on s’envoyait par mail une ébauche de scénario. Mais très vite on improvisait.

Pourquoi adapter ce blog en livre ?
Boulet : On en parlait quand Lewis Trondheim nous a proposé de le publier dans sa collection Shampooing. On a accepté car c’était la meilleure manière de conclure cette aventure et d’en garder un souvenir.
Lisa Mandel : Contrairement aux autres blogs qui parle du quotidien, il est légitime d’adapter celui des Chicou en livre, car il raconte des histoires. Je suis bien placée pour le dire, puisque j’ai adapté mon blog perso en album…
Boulet : C’est Aude qui a fait tout le travail de mise en page et de sélection – notamment pour éviter les répétitions. Le livre compte 448 pages et représente seulement 1/3 de ce que nous avons mis en ligne. Nous n’avons conservé que la 2e saison, qui correspond à un an et demi de travail. Augmenter encore le nombre de pages signifiait imprimer sur papier bible, et donc perdre en qualité. Nous voulions éditer un seul tome, parce que les histoires se répondent, comme dans un jeu de ping-pong. L’ensemble des notes restera en ligne car nous ne voulons pas pousser les gens à acheter.

claude_soireeLisa Mandel : Aude est un peu la colonne vertébrale du projet. C’est grâce à elle que le livre est si cohérent. Je trouve qu’elle a montré beaucoup de son potentiel dans les Chicou. La beauté de ses dessins nous donnait envie de répondre. J’avais souvent plein d’idées pour rebondir, mais mon trait n’est pas malheureusement pas aussi fluide que le sien.

Quel est votre passage préféré ?
Boulet : J’adore la série sur le poussin. Aude avait ramené un poussin de ses vacances de Noël. Sur le blog des Chicou-Chicou, son personnage, Claude, froide et peu affective, se surprend à aimer ce petit animal. Ça a donné lieu à toute une série d’histoires. Jusqu’à ce que Frédé tue le poussin par mégarde, ce qui nous a inspiré une autre série de notes sur les zombies. Cet enchaînement s’est fait tout naturellement.
Erwann Surcouf : Je n’ai participé aux Chicou que plus tard. Ma note préférée c’est la première que j’ai faite. Car c’est le jour de la naissance de ma fille.
Domitille Collardey : Moi j’ai adoré un passage de la première saison un peu fou, où l’on racontait en direct sur le blog, la soirée que nous étions en train de passer.
Lisa Mandel : Celui où l’on raconte l’adolescence des Chicou. Car il fait beaucoup référence à nos propres vies.

Propos recueillis par Allison Reber

Chicou-Chicou par Ella, Claude, Frédé, Juan et Fern. Delcourt, 448 pages, 34,90 €, novembre 2008.

© Delcourt / Chicou

Acheter Chicou-Chicou sur Amazon.fr

juan Juan par Lisa Mandel: « C’est un playboy, beau gosse, très sûr de lui, un peu agaçant. Au départ, il venait rééquilibré le groupe des Chicou-Chicou constitué de filles. Avec sa confiance indéfectible et sa coquetterie, il est totalement mon opposé. »
claude Claude c’est la fille blasée imaginée par Aude Picault
ella Ella par Boulet : « Ella est petite, renfermée et moins confiante que les autres Chicou. A la différence de Claude qui méprise la Terre entière ou de Juan qui se contrefiche des gens une fois qu’il a couché avec, Ella aime les autres et a besoin d’eux. »
fern Fern par Erwann Surcouf : « C’est le touriste complet. Il débarque comme un extraterrestre. Il est l’opposé de Juan, asexué, sans âge. Il est très malléable. »

frede Frédé par Domitille Collardey : « Frédé est une gentille folledingue, dans la Lune et solitaire. Elle ose tout ce que je n’ose pas faire ou raconter. »

Votez pour cet article

Commentaires

  1. tom

    bande de salauds, c’est la deuxieme fois qu’on me dit que le pere noel n’existe pas.

  2. tom

    bande de salauds, c’est la deuxieme fois qu’on me dit que le pere noel n’existe pas.

  3. Allison Reber

    Désolée…

  4. Allison Reber

    Désolée…

  5. c’est vachement bien fait… moi perso j’aime :)

  6. c’est vachement bien fait… moi perso j’aime :)

Publiez un commentaire