Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Undead #1 **

29 mars 2012 |

picto-critique-V3-2undead_couvPar Masashi Terajima. 6,99 €, Delcourt/Akata, le 14 mars 2012.

Une introduction, un développement, une présentation des personnages ? Pour quoi faire ? Pas le temps de prendre des pincettes dans Undead : on entre directement dans le vif du sujet avec Taro Hachioji, un jeune homme à la poursuite d’esprits malfaisants ayant tué sa mère et enlevé son petit frère. undead_imageEn quelques pages menées à un rythme infernal, soutenu par un trait rond et dynamique évoquant le graff, et un noir et blanc proche des comics, Undead précipite sauvagement son héros dans une société secrète exterminant les esprits ! Mais pour devenir un membre de celle-ci, Taro doit emmagasiner en lui au moins un de ces esprits, afin de lui conférer un pouvoir suffisant pour combattre d’égal à égal…

S’ils ont des pouvoirs destructeurs, tous ces esprits nommés « undead » ne sont pas forcément animés de mauvaises intentions. En effet, certains sont remplis de remords de n’avoir pu aider leurs prochains de leur vivant. D’autres sont tombés dans la folie et se perdent sur un mauvais chemin. Taro doit alors composer avec les sentiments de chacun et se confronter à des « monstres » tous plus originaux les uns que les autres : le fantôme d’une mère terroriste, ou encore cet improbable esprit mêlant un chaton et… un char d’assaut !

Undead est un pur shônen qui mise avant tout sur son efficacité et un univers graphique lorgnant du côté du cartoon américain, comme s’il avait été encré par un Frank Miller sous acide ! Ce qui provoque parfois un manque de lisibilité lors de certaines scènes d’action. Mais le lecteur finit toujours par retomber sur ses pieds, le tout étant de se concentrer un minimum.

Bref, un bel exercice de style hors normes dans la forme, exploitant un fond académique mais 100% rôdé, et jamais lassant. Un premier tome prometteur pour un titre qui possède le potentiel pour devenir un futur incontournable du genre !

Kara

Achetez Undead #1 sur Fnac.com
Achetez Undead T1 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. C’est vrai que certaines pages sont difficiles à appréhender et peu lisible, mais je trouve que cela fait partie intégrante de la narration. La folie étant le thème principal de ce manga je trouve que l’ensemble est cohérent et puissant grâce notamment aux dessins si particuliers. Je trouve le titre en tout cas bien plus percutant que Soul Eater…

  2. C’est vrai que certaines pages sont difficiles à appréhender et peu lisible, mais je trouve que cela fait partie intégrante de la narration. La folie étant le thème principal de ce manga je trouve que l’ensemble est cohérent et puissant grâce notamment aux dessins si particuliers. Je trouve le titre en tout cas bien plus percutant que Soul Eater…

  3. Effectivement le manga le Soul Eater était sympathique, mais l’adaptation animée était de loin bien supérieure (à mon sens). Ensuite, le fait de brouiller la lisibilité d’Undead est peut-être un fait exprès, dans le sens de souligner la folie ambiante du titre. Pourquoi pas ? Mais il faut s’y habituer. En même temps, on ne va pas reprocher à un titre shonen d’essayer de sortir un peu du lot au moins formellement.
    En tout cas, je suis curieux de voir ce que cela donnerait en adaptation animée ! Pour peu que le réalisateur en charge du projet reprenne l’aspect graphiquement barré du projet ! ^^

  4. Effectivement le manga le Soul Eater était sympathique, mais l’adaptation animée était de loin bien supérieure (à mon sens). Ensuite, le fait de brouiller la lisibilité d’Undead est peut-être un fait exprès, dans le sens de souligner la folie ambiante du titre. Pourquoi pas ? Mais il faut s’y habituer. En même temps, on ne va pas reprocher à un titre shonen d’essayer de sortir un peu du lot au moins formellement.
    En tout cas, je suis curieux de voir ce que cela donnerait en adaptation animée ! Pour peu que le réalisateur en charge du projet reprenne l’aspect graphiquement barré du projet ! ^^

Publiez un commentaire