Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Une expo « Cent pour cent » au Musée de la BD angoumoisin en janvier

30 décembre 2009 |

essai081Réouvert le 20 juin 2009 (après déménagement et réorganisation), le Musée de la Bande Dessinée d’Angoulême prépare sa première exposition, qui aura lieu du 28 janvier au 28 mars 2010. Intitulée « Cent pour cent », elle confrontera 100 auteurs d’aujourd’hui – et de tous pays – à autant de planches considérées comme faisant partie intégrante du patrimoine BD. On verra ainsi l’Italien Lorenzo Mattotti taquiner l’ouvrage d’Alberto Breccia, le Serbe Radovan Popovic s’attaquer à Nicolas de Crécy, l’Indienne Amruta Patil s’intéresser à Joann Sfar, le Belge Frank Pé revisiter l’oeuvre d’André Franquin, ou encore le Français Etienne Lécroart se pencher sur Lewis Trondheim. « Intimement convaincus que tout art a besoin de connaître son passé pour s’y référer ou s’y opposer, nous ne saurions nous résigner à ce que la bande dessinée, « art sans mémoire » comme l’affirme Thierry Groensteen, « cultive volontiers l’amnésie et [n’ait] pas grand souci de son patrimoine »« , explique Gilles Ciment, le directeur de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême (CIBDI). Pour éviter cela, 700 planches originales issues du fonds du Musée ont été sélectionnées. « Pendant près de deux ans, l’équipe de la Cité et ses correspondants à l’étranger ont invité les plus prestigieux auteurs du monde entier et les grandes révélations récentes à découvrir et explorer ce riche panorama, habituellement confiné dans le sanctuaire des réserves du musée, et à choisir une planche parmi ces trésors pour dessiner à leur tour une page qui fasse écho à ce chef d’oeuvre », poursuit Gilles Ciment.

Le résultat, que nous n’avons pu encore voir, mêlera réinterprétations, hommages, parodies, commentaires ou transpositions. En voici deux exemples, à découvrir ci-dessous : Florence Cestac inspirée par Elzie Crisler Segar, et Edmond Baudouin emporté par les chevaux de Guido Buzzelli.

Exposition « Cent pour cent » au Musée de la BD d’Angoulême, Quai de la Charente à Angoulême, du 28 janvier au 28 mars, du mardi au vendredi 10h-18h et le samedi, dimanche et les jours fériés 14h-18h. De 4,50 à 6€, visite incluse avec le pass du Festival d’Angoulême.

Votez pour cet article

cent_pour_cent_2

cent_pour_cent_3

Commentaires

  1. François Pincemi

    Voila une exposition que je me fais un plaisir de visiter car j’irai faire un tour à Angoulême la semaine prochaine. Un long voyage en train, j’espère qu’il n’y aura pas de grève surprise de la SNCF, ni d’attentats contre leurs installations, ni d’importantes chutes de neige… la météo est parfois coquine…

  2. François Pincemi

    Voila une exposition que je me fais un plaisir de visiter car j’irai faire un tour à Angoulême la semaine prochaine. Un long voyage en train, j’espère qu’il n’y aura pas de grève surprise de la SNCF, ni d’attentats contre leurs installations, ni d’importantes chutes de neige… la météo est parfois coquine…

Publiez un commentaire