Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Accords sensibles ***

10 mars 2011 |

accords_sensibles_couvbienPar Antonio Lapone et Régis Hautière. Glénat/Treize étrange, 17 €, le 16 février 2011.

D’un côté, les hommes. Un gentil mari en quête d’aventure. Un animateur d’une radio jazz qui accumule les conquêtes mais aimerait se poser. Un trompettiste talentueux mais terriblement timide. De l’autre, les femmes, bien sûr. Une étudiante au regard magnétique. Une épouse qui s’ennuie. Et un joli coeur solitaire, à croquer. Le tourbillon de la vie et de l’amour, ça vaut bien une chanson… et une bande dessinée !

accords_sensibles_image1Quel plaisir de retrouver le trait rétro et d’une rare élégance d’Antonio Lapone qui, à part d’alléchants sketchbooks, n’avait pas publié grand chose de significatif depuis A.D.A., une histoire de détective dont le deuxième tome était déjà signé Régis Hautière. Les deux auteurs nous emmènent ici dans un one-shot à l’ambiance années 50, plein de charme et de ce style « Atome », cher à Serge Clerc ou François Avril. Atmosphère totalement jazzy donc, de la couverture évoquant les pochettes de disques du label Blue Note, au scénario écrit comme une ballade blues, dans laquelle un homme raconte son chagrin d’amour. Efficacité de la construction, choix chromatiques cohérents, histoire classique mais plaisante, dessin glamour et jamais clinquant… Ces Accords sensibles sont une élégante et sobre réussite, à déguster au chaud en écoutant un disque de Chet Baker.

bouton_nbd Achetez Accords sensibles sur Fnac.com
Achetez Accords sensibles sur Amazon.fr

accords_sensibles_image2

Commentaires

Publiez un commentaire