Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Docteur Toilette #1

27 août 2019 |
SERIE
Docteur Toilette
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.50 €
DATE DE SORTIE
20/06/2019
EAN
2360811622
Achat :

Dans la série des titres improbables que l’on n’attendait pas, Docteur Toilette se pose là ! Certains pouvaient se souvenir du récit Caca versus Morve paru dans le Nicole n° 6. Le récit, débordant de saleté en tout genre, avait un ton jovial et un dessin presque kawaï, rappelant certains traits de Toriyama, l’auteur de Dragon Ball. La scatologie assumée rappelait une autre de ses séries, Docteur Slump, où l’on a pu lire les aventures d’extraterrestres au crâne en forme de fesses, ou tout simplement d’un caca vivant. Kazuyoshi Torii serait-il un de ses nombreux émules ? Plutôt l’inverse.

docteur-toilette_image1L’auteur, méconnu en France hors de cercles d’experts, est né en 1948 et sa série Docteur Toilette débarque dans Weekly Shonen Jump en 1970, dix ans avant Docteur Slump ! Elle y deviendra rapidement un classique adoré des enfants et connaîtra trente volumes en sept ans. En la lisant, on a pourtant à bien du mal à classer la BD en jeunesse, et pourtant, c’était bien sa cible. Il est fascinant de voir combien les bandes sélectionnées sont bien plus dérangeantes que de nombreuses BD alignant le gore ou le porno-trash, transgressant un tabou de la propreté, de l’hygiène et des secrets normalement bien enfermé derrière les WC.

Docteur Toilette est un professeur spécialisé dans les excréments, un « cacatologue » expert et réputé. Il apparaît en réalité peu dans les récits, simple personnage secondaire, le véritable héros étant bien les crottes, le caca, la merde. Et sous toutes ses formes ! Dans le livre, on la sort, on l’étudie, on l’utilise comme arme, on s’y baigne (avec un peu de dégoût, mais avec ferveur) et surtout, on la mange régulièrement. Un épisode particulièrement impressionnant voit un homme ne réussissant à manger que devant quelqu’un en train de faire ses besoins enlever des dizaines d’enfants pour manger à s’en péter le ventre. Miss caca (qui ne peut s’empêcher de manger des crottes, brisant là sa vie sociale) et des policiers aux crottes mitraillettes viendront l’arrêter.

Les scénarios sont tous plus improbables les uns que les autres, on sature d’ailleurs assez vite entre ces accumulations de crasses, rythmées par des pets et autres sécrétions. Mais pourtant, on ne peut s’empêcher de continuer. L’anthologie a sélectionné la crème de la crème, et il faut saluer l’inventivité de l’auteur qui utilise tout le potentiel (et même plus !) de son sujet, avec parfois de belles trouvailles graphiques : corps qui se distordent, cases qui se transforment en pleines pages fascinantes, en moment inattendu de cabaret chanté ou en flip-book fulgurant…

Docteur Toilette est un ovni, rarement bande dessinée profondément premier degré – les gags sont simples et il n’y a pas à chercher mille interprétations – n’aura eu un tel potentiel de choc. On se souvient d’avoir lu Docteur Toilette, et on ne peut s’empêcher d’en parler autour de soi. On rira ou on détestera, mais il faut assurément le lire. Nous vous conseillons de prendre des pauses, d’y aller un chapitre de-ci de-là, pour ne pas risquer l’indigestion, ce qui en fait d’ailleurs un parfait manga à poser dans… ses toilettes.

docteur-toilette_image2

Publiez un commentaire