Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Hinomaru Sumo #1-6

24 mai 2017 |
SERIE
Hinomaru Sumo
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
6.90 €
DATE DE SORTIE
07/06/2017
EAN
2344022007
Achat :

hinomaru-sumo-extraitLe club de sumo du lycée Ôdachi est minable. Il ne comporte qu’un seul membre et son dôjô a été réquisitionné par des racailles. Mais tout va changer. Hinomaru Ushio, ancien champion en culottes courtes, à l’esprit embrasé et au gabarit atypique (pas bien grand, pas bien gros), rejoint les rangs après avoir disparu des compétitions pendant trois ans. Son but : atteindre le grade suprême de yokozuna !

Hinomaru Sumo affiche, à la base, un patriotisme plutôt patapouf. Dès le prénom du héros – hi no maru désigne le disque solaire du drapeau nippon – et, par extension, le titre de la série, l’auteur semble vouloir rendre le sumo du Soleil levant « great again », à l’heure où ce sport est dominé par des athlètes non Japonais. On pense à ce personnage du premier tome qui « n’a rien contre les lutteurs étrangers, mais… ». Sachant que le sumo a été proposé (mais recalé) en 2015 aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo, doit-on voir, dans ce manga débuté en 2014, une volonté de lancer des vocations chez les jeunes ? Peu importe, finalement. Passé cet aspect crypto-nationaliste (qui disparaît rapidement), l’œuvre porte surtout un message de lutte contre les discriminations et autres déterminismes malheureux. Resté petit depuis l’école primaire, Hinomaru doit compenser la différence de taille qui s’est creusée avec ses concurrents. Le message est simple : même né sous la mauvaise étoile, tout est possible si l’on s’en donne les moyens, quitte à trouver des chemins alternatifs ou à prendre sur soi – après des années d’entraînement drastique, le corps du garçon est tapissé de cicatrices. Au club, petit à petit, quelques ados en quête d’eux-mêmes entourent le héros : entre tournois dantesques et élans de bromance, chacun trouvera sa propre voie à travers la pratique du sumo.

Comme la plupart des séries issues du Shônen Jump, Hinomaru Sumo (déjà 15 tomes au Japon) enchaîne poncifs et situations prévisibles. L’originalité de son sujet lui permet cependant de se démarquer de la légion de doppelgängers disponibles. Une chouette alternative, à l’exécution académique mais exemplaire.

HINOMARUZUMO © 2014 by Kawada / SHUEISHA, Inc.

Publiez un commentaire