Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Samidare #1-2 ***

28 juin 2012 |

picto-critique-V3-3samidare_couv Par Satoshi Mizukami. Ototo Shonen, 7,99 €, T.3 le 5 juillet 2012.
2 volumes parus sur 10 (série terminée au Japon)

Enfant, Yûhi Amamiya rêvait de devenir policier. Mais une fois ado, alors que vient l’occasion de devenir un héros chargé de sauver le monde, Yûhi refuse ! Il s’en fiche même carrément. De par son enfance brisée par un père psychopathe, Yûhi est un cynique qui se fout du destin de l’humanité, même si lui aussi doit y passer. samidare_imagePourtant, un matin, il se réveille en compagnie d’un drôle de lézard parlant, qui lui annonce qu’il peut devenir le chevalier d’une princesse pouvant sauver le monde de Biscuit Hammer, une arme extraterrestre monumentale capable de pulvériser des planètes ! Je-m’en-foutiste accompli, Yûhi va tout de même rencontrer ladite princesse qui ne rêve que de détruire le fameux Biscuit Hammer, pour sauver la Terre bien entendu… mais pour pour pouvoir l’anéantir elle-même ! Séduit par cette folle furieuse, Yûhi accepte finalement l’idée d’être un chevalier… Pour enfin se « suicider » en compagnie de la seule femme qui fait (enfin) battre son cœur !

Dynamitant tous les clichés des shônen classiques du jeune héros sauvant sa princesse et son monde, l’auteur Satoshi Mizukami construit un récit efficace et bourré d’action, dont il est difficile de deviner où le mènera la folie de ses protagonistes. Toujours dans le registre du décalage, le graphisme de Samidare est d’un style rond et cartoon, en totale opposition avec la gravité d’un propos, tout de même contrebalancé par un peu d’humour… Humour à son tour désamorcé par des situations tragiques, tendues, où le rire jaune est associé à de pures scènes d’action plutôt bien fichues. Le lecteur est alors pris d’un vertige à la vue de personnages se débattant pour leur survie face aux sbires de Biscuit Hammer, tout en sachant qu’ils vont se « suicider » au final. Et l’on comprend que, pour donner un sens à leur vie, ils veulent donner un sens à leur mort. Partir, oui, mais avec panache, dans un grand élan de romantisme noir… et dans un éclat de rire cynique. Mais bon enfant.

Kara

Achetez Samidare T1 Fnac.com
Achetez Samidare T1 sur Amazon.fr
Achetez Samidare T1 sur BDFugue.com

Publiez un commentaire