Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dupuis relance les éditions Niffle !

18 octobre 2013 |

Dupuis lance la collection Niffle, issue des éditions du même nom que la maison de Marcinelle avait rachetées voilà trois ans.

Créés en 1995, les éditions Niffle avaient rapidement gagnée une réputation d’exigence et de qualité. Pour ce faire elles s’appuyaient sur un catalogue fort – une quarantaine de titres ont été publiés – structuré en deux grandes collections :
niffle-antho>Anthology, des intégrales bons marchés mais très bien présentées (maquette élégante, fabrication soignée) de classiques franco-belges. De Blueberry au Petit Spirou en passant par Thorgal et Jeremiah, la collection a aussi accueilli des titres inédits de Lauzier, réédité en un volume les Clifton de Macherot ou entreprit le début d’une méticuleuse réédition des Félix de Tillieux ;
Profession, présentant des ouvrages de référence sur la bande dessinée. Là aussi la diversité était de mise des entretiens de Numa Sadoul (avec Tardi oui Vuillemin) à la biographie de Peyo par Hugues Dayez. On y trouvait aussi le célèbre La Nouvelle Bande Dessinée, de Thierry Bellefroid, ou une réédition des rarissimes entretiens croisés de Franquin & Jijé par Philippe Vandooren, attestant d’une volonté permanente de dialogue entre les générations.

Ces états de services ouvrent à Frédéric Niffle les portes de Spirou, dont il devient rédacteur en chef en 2008. Ce qui fut une bonne nouvelle pour le journal, qui peinait à retrouver ses marques depuis le départ de Thierry Tinlot et a depuis retrouvé une grande forme, était une mauvaise nouvelle pour les amateurs la structure. Las, si Niffle n’a jamais annoncé sa cessation d’activité et que les titres restaient disponibles, aucune nouveauté à l’horizon.

De beaux projets restaient en panne, comme Dessinateurs de presse, entretiens de Numa Sadoul avec Cabu, Charb, Kroll, Luz, Pétillon, Siné, Willem et Wolinski (finalement annoncé chez Glénat), l’intégrale Félix dont quatre tomes restent à paraître ou une hypothétique biographie de Tillieux… Mais plus grand monde n’espérait vraiment un retour de la belle maison d’édition, du moins tant que Niffle serait aux commandes de Spirou.

niffle_couvMais voilà qu’un communiqué des éditions Dupuis relance l’espoir, nous apprenant au passage que l’éditeur de Marcinelle a racheté la petite structure en 2011. Aujourd’hui bien installé à la tête de Spirou, Frédéric Niffle se voit offrir l’occasion de relancer ses éditions sous la forme d’un label de Dupuis. Cette proposition, permettant d’assurer indépendance et sécurité, se concrétisera par une première série d’albums en 2014.

Si l’on n’entend pas encore parler des vieux projets cités plus hauts, Niffle reste fidèle à ses premières amours et lance une nouvelle collection – « 50/60″ – consacrée à la réédition d’albums majeurs dans un format proche des demi-planches originales, avec un commentaire d’Hugues Dayez. D’apparence luxueuse, ces beaux albums valorisant le dessin seront vendus pour une somme relativement modique pour ce type de produit. Ainsi La Voiture immergée, premier titre à paraître dans la collection, sera proposé à 24 €, ce qui représente certes le prix d’une intégrale Gil Jourdan mais reste nettement moins cher que divers attrape-collectionneurs sortis ces dernières années.

Plusieurs titres, tous issus du fonds Dupuis, sont annoncés pour 2014, dont La Mauvaise Tête de Franquin. Un programme éditorial d’ores et déjà clair, qui montre bien que malgré cinq ans d’interruptions les éditions Niffle n’ont rien perdues de leurs ambitions. Et qui continue de faire de Media Participations et Dupuis, déjà acquéreur de Graton éditeur en 2012 et de Marsu Production en mars dernier, l’un des éditeurs les plus importants du marché.

niffle_pages

Publiez un commentaire